RMC Sport

Sessegnon en route vers Sunderland

Stéphane Sessegnon

Stéphane Sessegnon - -

Sauf improbable revirement, Stéphane Sessegnon va découvrir la Premier League comme il le souhaitait. Le milieu de terrain béninois doit s’engager dans les prochaines heures en faveur de Sunderland pour une durée de trois ans et demi. Et un montant avoisinant les 7 millions d’euros.

La journée a encore été riche en rebondissements dans l’interminable dossier de la vente de Stephane Sessegnon à Sunderland. Dans la matinée, les deux clubs trouvaient un accord à hauteur de 7 millions d’euros. Le transfert était alors considéré comme bouclé par l’entourage du joueur. Mais Paris a demandé de nouvelles garanties de paiement alors que Sunderland souhaite régler en trois fois. Les deux clubs ont poursuivi les négociations tout au long de la journée. Il serait surprenant que l’opération capote désormais. Sessegnon, qui est à Sunderland depuis mercredi, attendait vers 22 heures la finalisation de son transfert tant attendu. Il est déjà d’accord depuis plusieurs jours avec le club anglais sur les conditions d’un contrat de trois ans et demi.

Bruce : « On a offert 7 millions »

Joint en début de soirée par RMC Sport, l’entraîneur de Sunderland, Steve Bruce, nous a livré sa position sur le dossier. « Non, il n'y a toujours pas d'accord de signé, les négociations trainent en longueur pour le moment mais ça peut bouger dans les prochaines heures. On a offert sept millions d'euros. »

A Paris, le départ du Béninois n’est officiellement toujours pas acté. Mais en coulisses, le club travaille déjà sur son remplacement. Pour le moment, aucune piste ne se détache. Celle menant au Belge Jonathan Legear, supervisé ces dernières semaines par les recruteurs parisiens, ne fait pas l’unanimité et ne sera pas approfondie. Pas plus que celle menant à Marama Vahirua. « Paris ? Il n’y a eu aucun contact, a-t-il expliqué. Hormis lorsque mon agent les a contactés… pour se voir confirmer qu’il n’y avait aucun intérêt de leur part. Mais Paris, ça ne se refuse pas. » Un autre Nancéien, Julien Féret, possède le profil recherché et plaît aux dirigeants parisiens. Mais cette piste s’inscrit pour le moment davantage dans l’optique de la saison prochaine. Selon nos informations, Paris ne recrutera pas à tout prix vu le peu de temps qu’il lui reste pour boucler un recrutement de qualité. A moins qu’Antoine Kombouaré, qui s’apprête à perdre un élément de son effectif, souhaite impérativement pallier ce départ qui pour lui n’était pas programmé.

MB (avec AD et FL)