RMC Sport

Sougou : « Dans ma tête, c’est OM, OM, OM ! »

Modou Sougou

Modou Sougou - -

Modou Sougou (28 ans) a été officiellement présenté ce jeudi par l’OM, un club dont il est supporter. L’attaquant sénégalais, transféré de Cluj pour trois millions d’euros, sera qualifié pour le déplacement à Rennes samedi.

Modou, quelles sont vos premières impressions après votre signature à l’OM ?

Elles sont bonnes. Marseille, c’est une grande équipe. Tout est organisé pour le bien-être du footballeur. J’ai été bien accueilli par les coéquipiers, le staff, les dirigeants. L’entraînement de ce matin (jeudi) s’est bien passé.

Vous avez retrouvé quelques compatriotes…

Oui, il y a quelques Sénégalais, comme Souleymane (Diawara) et Leyti (N’Diaye), que je connaissais personnellement. Pour le moment, ça se passe bien.

C’était un rêve pour vous de jouer à l’OM ?

C’était un rêve de gosse, oui. Au Sénégal, sur les 11 millions d’habitants, il y a 6 ou 7 millions de supporters de l’OM. Je suis dans ce cas, aussi. J’ai eu cette chance. Je vais essayer de tout faire pour bien représenter mon club.

Considérez-vous que c’est un palier que vous franchissez après le Portugal et la Roumanie ?

J’ai tout le temps voulu progresser dans mon travail. Au Portugal, j’ai joué dans des équipes du milieu de tableau. A chaque fois, je faisais de bonnes saisons. Cluj a voulu me prendre. J’ai su que j’allais monter un palier parce que Cluj joue pour gagner le championnat et disputer la Ligue des champions. C’est ce qu’il s’est passé. Ça a valorisé les joueurs. On nous a vus d’une manière différente. On s’est dit qu’en valeur intrinsèque, on n’avait rien à envier aux autres. On a gagné à Manchester United. Ce n’est pas donné à tout le monde. Nous, on l’a fait.

Quelle est votre principale qualité ? La vitesse ?

Je ne fais pas de l’athlétisme. Je suis un joueur d’équipe. Quand j’ai parlé la première fois avec Monsieur Anigo, il m’a donné ses impressions sur le club. Je suis un joueur qui donne tout sur le terrain. Pour moi, c’est l’essentiel. Je travaille pour l’équipe. Je ne sais pas ce que le coach va me demander de faire mais je ferai ce qu’il demande. C’est comme ça que je perçois le football.

Est-ce que le fait de signer à l’OM peut vous permettre de retrouver la sélection ?

Chaque chose en son temps. Les choses sont telles qu’elles sont. En Afrique, c’est un peu compliqué. Le plus important pour moi, c’est de me concentrer sur mon nouveau club, d’accélérer mon processus d’adaptation et de penser OM, OM, OM. Dans ma tête, il n’y a que Marseille en ce moment. Le reste, on verra. Je viens de signer dans un nouveau club, il y a de nouvelles ambitions. Il faut que je fasse tout pour que l’adaptation se fasse le plus rapidement possible pour que je sois productif. Au football, on vit pour le présent. Le présent, c’est le match à Rennes (samedi). Je vais tout faire pour me préparer et répondre à ce que le coach va me demander.

Avez-vous un modèle à l’OM ?

Il y a quelqu’un que j’aime bien, c’est Didier Drogba. Il a fait la fierté des Africains. Chaque personne s’identifie à Didier. C’est un joueur qui est top, un modèle. On verra ce que les choses vont donner.

Propos recueillis par Florent Germain