RMC Sport

Transferts – Mais que fait Arsenal ?

Arsène Wenger

Arsène Wenger - -

Malgré une enveloppe pour le recrutement estimée à 80 millions d’euros, Arsenal ne compte à ce jour qu’un seul renfort : le Français Yaya Sanogo. Il s’est ainsi fait chiper Gonzalo Higuain par Naples et bloque sur le dossier Luis Suarez. Inquiétant.

Arsenal débutera sa saison le 17 août à l’Emirates Stadium face à Aston Villa. Si les supporters des Gunners espéraient voir de nouvelles têtes, c’est pour l’instant raté. A une dizaine de jours de la reprise de la Premier League, seul le jeune attaquant français sacré champion du mondes des moins 20 ans Yaya Sanogo, en fin de contrat à Auxerre, a rejoint le club londonien. Plutôt inquiétant alors qu’après une saison 2012-2013 périlleuse, terminée à la quatrième place, les propriétaires américains avaient débloqué une enveloppe estimée à 80 millions d’euros pour le recrutement estival.

En fait, le marché des Gunners a été plombé d’entrée par l’échec du dossier Gonzalo Higuain. Si Arsenal a fait une offre de 28 millions d’euros au Real Madrid pour le buteur argentin, il n’a pas su être réactif lorsque Naples s’est montré plus séduisant. Et le Madrilène s’est engagé avec le club italien pour un peu plus de 37 millions d’euros. Ce manque de rapidité sur le marché des transferts n’est pas nouveau. Il avait déjà coûté cher lorsque Xabi Alonso et Juan Mata étaient dans le viseur. Aucun des deux internationaux espagnols n’a rejoint l’effectif d’Arsène Wenger.

Tensions Arsenal-Liverpool pour Suarez

Après son échec sur le cas Higuain, le board britannique s’est trouvé une autre cible avec l’international uruguayen de Liverpool Luis Suarez (26 ans, 23 buts la saison passée). Un dossier explosif. Dans un premier temps, l’agent du joueur avait évoqué l’existence d’une clause libératoire pour toute proposition supérieure à 40 millions de livres (46 M€). Histoire de tâter le terrain avec les dirigeants de Liverpool, Arsenal a donc formulé une offre de 40 millions et une livre ! Proposition non seulement rejetée mais pas du tout appréciée par le staff des Reds. « Je suis surpris par l’offre d’Arsenal, a déclaré Brendan Rodgers, le manager de Liverpool. Un jour viendra où ils comprendront que Luis Suarez n’est pas à vendre. »

En marge de l’Emirates Cup ce week-end, Arsène Wenger, toujours désireux d’obtenir la signature de l’Uruguayen, a cherché à « détendre » l’atmosphère entre les deux clubs, tout en essayant de rassurer ses supporters. « Il reste encore un mois pour recruter. Le marché des transferts s’achève le 31 août. Nous travaillons très dur pour renforcer notre équipe. Quant à Luis Suarez. Je ne veux pas en parler. C’est une affaire entre Liverpool et Arsenal. On veut ce joueur si c’est faisable dans des conditions amicales. On respectera ce que les dirigeants de Liverpool désirent. » Ce n’est pas gagné.

A lire aussi :

Raul ambassadeur de Schalke ?

Mercato : les rumeurs étrangères du 5 août

EN IMAGES : ces milliardaires qui font le mercato

A.B. avec P.A.