RMC Sport

Bouhail, le rêve brisé

-

- - -

Victime d’une double fracture tibia-péroné, ainsi que d'un arrachement des ligaments croisés du genou, le gymnaste français, champion du monde de saut (2010) devra, sauf miracle, faire une croix sur les prochains Jeux Olympiques.

Enorme coup dur pour Thomas Bouhail et l'équipe de France. Le chef de file de la gymnastique française a très lourdement chuté samedi à l’INSEP lors d’un entraînement à la barre fixe. « Victime d'une fracture du tibia gauche et touché aux ligaments externes », selon les termes du communiqué officiel, le champion du monde du saut de cheval 2010 souffrirait en réalité, selon nos informations, d’une double fracture tibia-péroné, ainsi que d'un arrachement des ligaments croisés du genou. « Opéré avec succès » ce dimanche, le vice-champion olympique de Pékin, aujourd’hui âgé de 25 ans, est forfait pour la fin de saison et donc, sauf miracle, pour les Jeux Olympiques de Londres l'été prochain (à partir du 27 juillet). L’équipe de France devra donc se passer de son meilleur élément du 10 au 13 janvier, lors du tournoi de qualification olympique dans la capitale anglaise. Une absence qui pèsera lourd.

Pour les Bleus, qui sont réunis depuis ce lundi à l’INSEP, ce lendemain de Noël s’accompagne d’une énorme « gueule de bois ». « C’était une vraie catastrophe lorsque nous avons appris la nouvelle par téléphone samedi, souffle son partenaire Yann Cucherat, champion d’Europe des barres parallèles en 2009. D’un point de vue personnel, c’est un vrai coup dur pour lui. Thomas avait des objectifs très élevés lors des prochains mois. Et puis, c’est aussi un coup dur pour l’équipe de France qui a un objectif pour la fin de saison avec la qualification olympique qui a lieu le 10 janvier. On perd un élément fort de notre groupe, à la fois pour la qualité de son travail mais aussi pour le grain de folie qui le caractérise. Il apportait une bouffée d’oxygène au groupe. Ce sera dur sans lui. »

Les Bleus espèrent un miracle

Si la probable absence du vice-champion olympique de saut à cheval Londres est une très mauvaise nouvelle, le camp tricolore ne veut pourtant pas baisser les bras. « On a nos chances, assure Cucherat. L’équipe n’est pas morte. Le groupe est solide avec des remplaçants de qualité. La motivation est intacte même si la marge de manœuvre s’amoindrit sans Thomas. »
Reste donc à espérer un petit miracle. « Certains sportifs de haut niveau récupèrent plus vite que ce que certains médecins prédisent, espère le gymnaste tricolore. Thomas a besoin d’un peu de temps pour voir comment sa blessure cicatrise. On va essayer d’être à la hauteur lors des qualifications olympiques. Comme ça, s’il a une petite chance de disputer les JO, il sera des nôtres. » 

Le titre de l'encadré ici

Séverino : « Sûre qu’il peut encore participer aux Jeux »|||

Actuelle membre de la Dream Team RMC et ancienne championne d’Europe au sol et des barres asymétriques, Isabelle Sévérino estime que rien n’est perdu pour Thomas Bouhail en vue des JO de Londres. « La blessure de Thomas, ça fait forcément de la peine. Se blesser à si peu de temps des JO, c’est difficile psychologiquement. Ce n’est pas sur une erreur, c’est un truc qui arrive un peu malencontreusement. Mais je sais que c’est un guerrier, qu’il ira chercher ce qu’il doit chercher le moment venu. C’est ce que je lui ai envoyé comme message : quoi qu’il arrive, il faut être là le jour J. C’est ce qu’il y a de plus important. Il faut garder ça en tête et je suis sûre qu’il est capable de le faire. Je suis sûre qu’il peut encore participer aux Jeux parce que même si en gym on doit énormément s’entrainer, la mémoire fait qu’il a tout dans la tête. Le plus dur, c’est qu’il doit rester en forme physiquement et garder le cap moralement. Je connais beaucoup d’athlètes qui ont eu de graves blessures avant les JO et qui ont réussi à faire des médailles. Et parfois même, à être champion ! Je sais que Thomas à ça en lui, et je pense qu’il est capable de s’en relever ! »