RMC Sport

JO 2016: des soupçons de corruption sur l’attribution des Jeux de Rio

-

- - AFP

Selon des révélations du Monde ce vendredi, la justice française possèderait des éléments très compromettants concernant l’attribution des Jeux olympiques 2016 à Rio en 2009. Un homme d’affaire brésilien aurait donné une enveloppe de 1,5 million de dollars au fils de Lamine Diack, président de l’IAAF et membre influent du CIO.

Le CIO à nouveau dans la tourmente ? Des soupçons de corruption planent au-dessus du Comité international olympique au sujet du processus d’attribution des Jeux olympiques qui se sont déroulés à Rio en 2016. En 2009, la ville brésilienne était en concurrence avec Tokyo, Madrid et Chicago. Selon des révélations du Monde ce vendredi, la justice française posséderait des éléments qui démontreraient que la ville brésilienne a tout simplement triché.

Une enveloppe de 1,5 million de dollars 

Selon le quotidien, « une société liée à un richissime homme d’affaires brésilien a versé, le 29 septembre 2009, trois jours avant l’élection de la ville hôte, 1,5 million de dollars au fils de Lamine Diack, alors président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), la plus grosse ­fédération de l’olympisme, et membre du Comité international olympique (CIO). »

Des faits qui, s’ils sont avérés, pourraient laisser entendre que des votes de certains membres du CIO ont été achetés. Rappelons que lors du premier vote, Madrid avec 28 voix avaient terminé devant Rio (26), la ville carioca inversant la tendance à partir du deuxième vote.

dossier :

Rio 2016