RMC Sport

JO 2016, volley : les Bleus prennent la porte beaucoup trop tôt (et en veulent à l’Italie)

-

- - AFP

L’équipe de France de volley, qui espérait se hisser pour la première fois de son histoire en quarts de finale des JO, a été stoppée dès la phase de groupes cette nuit par le Brésil (3-1), poussé par un Maracazinho chauffé à blanc. De quoi nourrir de gros regrets.

Les Brésiliens ont fait beaucoup de mal aux Bleus cette nuit. Quelques minutes après le sacre de Thiago Braz devant Renaud Lavillenie en finale du saut à la perche, les locaux ont disposé de l’équipe de France de volley trois sets à un (25-22, 22-25, 25-20, 25-23), décrochant par la même occasion leur billet pour les quarts de finale et poussant leur adversaire vers la sortie.

A lire aussi >> Lavillenie : "Une immense déception, cette ambiance de merde"

Dans un Maracazinho au bord de l’éruption, les Brésiliens et notamment le puissant Wallace de Souza (21 points), ont livré une prestation de très haut vol, face aux joueurs de Laurent Tillie, accrocheurs mais trop maladroits au service en particulier.

A lire aussi >> toutes les infos sur les JO 2016

Rouzier : « On n’était pas au niveau »

A la sortie du terrain, les Bleus, champions d’Europe et vainqueurs de la Ligue mondiale en 2015, qui convoitaient au moins un podium, nourrissaient naturellement de gros regrets à l’image d’Antonin Rouzier : « Aujourd'hui, il y avait des choses qui ne tournaient pas comme on a l'habitude. Il y a eu beaucoup de détails qui ont fait qu'aujourd'hui on perd. C'est assez logique parce qu'on n'était pas au niveau. Aujourd'hui, c'est beaucoup de tristesse parce qu'on vivait un rêve avec cette équipe depuis quatre ans. Donc, oui, c'est un énorme échec pour nous. Je pense que ce sera dans nos têtes pendant longtemps. Moi, en tout cas, ce sera toute ma vie. »

Ngapeth : « Les Italiens ont fait exprès de perdre »

« Les regrets sont sur le premier match perdu contre l’Italie (3-0), confie pour sa part Earvin Ngapeth, au micro de RMC. On est mal rentré dans la compétition, on s’est mis des bâtons dans les roues. En plus, les Italiens n’ont pas joué le jeu et ont fait exprès de perdre (3-1 contre le Canada). Voilà, ce soir, on a donné tout ce qu’il nous restait et on a perdu contre une équipe qui, je l’espère, sera championne olympique. » Réponse au plus tard le 21 août.

A lire aussi >> JO 2016 : Lavillenie sifflé et battu, un plongeon sur la piste qui vaut de l'or… les infos à retenir de la nuit de lundi à mardi

la rédaction