RMC Sport

JO 2016 : Lavillenie sifflé et battu, un plongeon sur la piste qui vaut de l'or… les infos à retenir de la nuit de lundi à mardi

Renaud Lavillenie

Renaud Lavillenie - AFP

Si vous avez été surpris par le sommeil ces dernières heures, pas de souci, c'est l'heure de la séance de rattrapage des JO 2016. Et il s’est passé des choses la nuit dernière à Rio, surtout au stade olympique, hypnotisé par un concours de la perche d’anthologie remporté par l’enfant du pays Thiago Braz da Silva, devant l’immense favori Renaud Lavillenie.

Le compteur des Français : 24 médailles

De 22, le nombre de médailles tricolores est passé à 24 avec le bronze de Souleymane Cissokho en boxe (-69kg) et l’argent de Renaud Lavillenie à la perche. Si le premier s’est logiquement incliné face au Kazakh Daniar Yeleussinov, « Air Lavillenie », recordman du monde (6,16m), nourrissait des ambitions en or. Au terme d’un incroyable concours, le Français s’est incliné face au Brésilien Thiago Braz da Silva.

Le grand moment de la nuit : un concours de la perche complètement fou

Incroyable concours de la perche masculin ! Thiago Braz da Silva, 22 ans, un record personnel à 5,93m, s’est élevé dans le ciel de Rio à 6,03m pour aller décrocher l’or olympique. Une barre qui a résisté au champion sortant, Renaud Lavillenie, pourtant si aérien dans ce concours. Le Français avait effacé 5,75m, 5,85m, 5,93m puis 5,98m dès son premier essai. Puis la barre a vacillé à 6,03. Et le Brésilien a sorti le saut de sa vie. Immense déception pour Lavillenie.

Le coup de gueule de la nuit : "cette ambiance de merde" selon Lavillenie

"J’ai juste une immense déception, frustration, cette ambiance de merde, a lâché Renaud Lavillenie sur RMC. C’est la première fois en dix ans de sport de haut niveau que je me fais siffler. Et dans un stade olympique, où il y a normalement des valeurs de respect, de fair play. Là, il n’y a eu aucun respect envers les concurrents de Thiago." La suite ici.

La rivalité de la nuit : France-Brésil... 0-2 

Quelques minutes après la victoire de Thiago Braz face à Renaud Lavillenie, le Brésil a éliminé la France en première phase du tournoi de volley. Ce n'était pas une nuit bleue, mais bien jaune et verte...

La photo du soir : championne olympique… en plongeant

C’était la soirée des plongeons dans le stade olympique de Rio. On s’est d’abord amusé de celui du hurdler brésilien Joao de Oliveira en série du 110m haies pour arracher une qualification inespérée. Le second de la soirée fut également totalement décidé. Lors d’un incroyable finish du 400m féminin, l’athlète des Bahamas Shaunae Miller s’est jetée sur la ligne pour résister au retour de l’Américaine Alyson Felix.

A lire aussi >> JO 2016, athlé : De Oliveira, Shaunae Miller… Plonger pour gagner, c’est la nouvelle mode !

-
- © -

Les autres stars des JO 

Cavendish en argent à l’omnium

Trente fois vainqueur d’étape sur le Tour de France, Mark Cavendish a décroché l’argent de l’omnium. Le Britannique n’a été devancé que par l’Italien Elia Viviani, habituel compère de Chris Froome au sein de l’équipe Sky.

L’Espagne (encore) sur la route des Bleus

Pour la sixième fois en six ans, la France va affronter l’Espagne en match couperet d’une compétition internationale. Les deux rivaux s’affronteront en quart de finale. La Roja monte en puissance, en témoigne la correction infligée à l’Argentine (92-73) ce lundi.

Rudisha récidive, Bosse 4e 

Le 800m a offert superbe spectacle animé par le tenant Kevin Rudisha et le Français Pierre-Ambroise Bosse. Si le premier a conservé sa couronne en 1’42’’15, le second a épaté par son panache. Il lui a malheureusement manqué cent mètres pour échouer finalement au pied du podium (4e).

A lire aussi >> JO 2016, athlé : Bosse "explose complet", la médaille lui échappe…

L’info en plus : pluie, vent, technique… le sort s’est acharné contre la perche

Après la pluie et le vent, c'est la technique qui est venue perturber le concours de perche. Les organisateurs n'arrivaient plus à faire remonter la barre par le mécanisme prévu à cet effet, la barre retombant systématiquement au bout de quelques centimètres d'ascension ! Après de longues minutes et les sifflets du public, les organisateurs ont finalement pris l'option de replacer manuellement la barre à chaque fois à l'aide de perches.

Le tableau des médailles : la France 7e

-
- © -

Les autres résultats des Français

Piste : la déception Boudat, peu d’espoirs pour Berthon

En tête à l’issue des trois premières épreuves de l’omnium, Thomas Boudat est rentré dans le rang ce lundi. Il termine finalement cinquième de l’épreuve combinée de cyclisme sur piste. Chez les femmes, Laurie Berthon occupe la 9e place au soir de la première journée. Il faudra un exploit pour accrocher le podium.

Handball : les Experts ont fait le boulot

La fameuse nouvelle tactique qui autorise dorénavant une équipe à attaquer à sept joueurs (on sort le gardien pour utiliser un joueur de champ), utilisée par le Danemark, aura moins mis à mal les Experts. Les hommes de Claude Onesta ont su s’adapter pour l’emporter (33-30). Ils affronteront des Brésiliens dont il faudra se méfier en quarts. Outre son statut d’hôte, la sélection auriverde a notamment dominé la Pologne en phase de poule.

Athlétisme : Mekhissi assure

Double médaillé d’argent à Londres et Pékin, l'athlète français a terminé 3e de sa série du 3000m steeple et file en finale. Un autre tricolore l’accompagnera, Yoann Kowal.

Robert-Michon en finale du disque

Avec un jet à 62,59m dès son premier essai, Mélina Robert-Michon s’est qualifiée pour la finale du disque.

Bascou et PML en demies du 110m haies, Belocian éliminé

Auteur d’une entrée en lice très propre, Dimitri Bascou a facilement remporté sa série du 110m haies. Le Français s’est imposé en 13’’31, après avoir totalement coupé son effort dans les derniers mètres. Son compère Pascal Martinot-Lagarde a laissé une très belle impression, terminant deuxième de sa série. Déception en revanche pour Wilhem Belocian (21 ans), qui a quitté prématurément la compétition après un faux-départ.

Boxe : Mbilli et Konki à la trappe, médaille assurée pour Mossely

Tombé sur plus fort que lui, Christian Mbilli (poids moyens) a été dominé en quarts de finale par le Cubain Arlen Lopez. Même punition pour Elie Konki, battu par le Russe Mikhaïl Aloyan en 8es. Espoir tricolore pour l’or, Estelle Mossely s'est qualifiée pour les demi-finales en gagnant les 4 rounds face à l'Italienne Irma Testa. C'est la quatrième médaille de la délégation tricolore assurée en boxe.

Gymnastique : Rodrigues 7e aux anneaux

Eleftherios Petrounias a remporté l'or au cours de la finale des anneaux, devant le Brésilien Arthur Zanetti et le Russe Denis Abliazin. Le seul Français, Danny Rodrigues, achève l'épreuve en 7e position.