RMC Sport

JO 2021, football féminin: 10-3, le calvaire de la Zambie face aux Pays-Bas

Pour son tout premier match aux Jeux olympiques dans un tournoi de football féminin, la Zambie a vécu un véritable cauchemar face aux Pays-Bas. Les deux équipes ont fait le spectacle pour produire le match le plus prolifique de l'histoire des JO, avec une large victoire des Néerlandaises (10-3).

Hazel Nali risque de se souvenir très longtemps de sa toute première participation aux Jeux olympiques. La gardienne zambienne a passé l'intégralité de son match face aux Pays-Bas, dans le stade de Miyagi à Rifu, à subir les assauts des attaquantes néerlandaises, et n'a pas pu faire grand-chose pour les contenir. Résultat, la Zambie s'est très largement inclinée (10-3).

Banda, la seule éclaircie zambienne

Pendant quelques minutes, les Pays-Bas pensaient battre le record de la victoire la plus large dans l'histoire du football féminin aux JO, détenu par l'Allemagne grâce à sa victoire face à la Chine à Athènes en 2004 (8-0). C'était sans compter sur le sursaut d'orgueil de la jeune capitaine zambienne, Barbra Banda (21 ans), alors que son équipe était menée 10 buts à 1.

Coup sur coup, Banda a réduit le score par deux fois (82e, 83e). Son triplé - elle avait déjà permis à son équipe de revenir dans le match après une vingtaine de minutes de jeu (19e) -, n'aura fondamentalement rien changé. Les Néerlandaises étaient trop fortes et ont rapidement profité des erreurs de Nali pour mener 3 buts à 0 au bout de quinze minutes de jeu.

Miedema s'est amusée

Côté Pays-Bas, Vivianne Miedema, auteure d'un quadruplé (9e, 15e, 29e, 59e) et Lieke Martens, qui s'est offert un doublé (14e, 38e), se sont baladées. Vice-championnes du monde et championne d'Europe en titre, les Néerlandaises ont complété leur large victoire par des buts de Shanice van de Sanden (45e), Jill Roord (64e), Lineth Beerensteyn (75e) et Victoria Pelova (80e).

Alors que les Américaines ont subi une défaite surprise plus tôt dans la journée face à la Suède (0-3), les Pays-Bas ont assumé sans problème leur statut de favorites dans cette rencontre. Leur prochain match devrait être plus ardu face au Brésil, samedi, dans ce même stade de Miyagi.

DM