RMC Sport

JO Paris 2024: les membres du CIO valident les quatre nouveaux sports

L'escalade sera au programme des Jeux Olympiques de Paris 2024.

L'escalade sera au programme des Jeux Olympiques de Paris 2024. - AFP Sports

Le CIO s'est réuni ce mardi à Lausanne, avec pour programme un vote des nouveaux sports proposés par Paris 2024 les Jeux olympiques. En attendant une dernière validation en décembre 2020, les membres du CIO ont accepté l'intégration de quatre nouveaux sports olympiques.

En mars dernier, la commission exécutive du CIO avait validé les quatre sports additionnels proposés par Paris pour les Jeux olympiques de 2024 (escalade, skate, surf et breakdance). Restait une étape: le vote de l’ensemble des membres du CIO. C’est désormais chose faite puisque ce mardi à Lausanne, à main levée et en un bloc, les membres du CIO ont validé ces quatre sports à l'unanimité.

Une dernière validation aura lieu lors de la session de Tokyo qui se déroulera en décembre 2020, soit après les prochains Jeux olympiques. Une manière pour le Comité international olympique de se laisser une porte de sortie si les trois sports déjà présents à Tokyo (skate, escalade et surf) ne rencontraient pas le succès escompté. 

Certains membres du CIO doutent du breakdance

S’il n’y avait pas beaucoup de suspense quant à la validation de ces sports additionnels, certains membres du CIO ne se sont pas montrés des plus convaincus par l’arrivée du breakdance dans le programme olympique. Alors le comité d’organisation a pris le temps de s’expliquer pour convaincre tout le monde. 

Face aux membres du CIO, c’est "l’ancien" du comité d’organisation, Guy Drut, qui a été chargé de défendre en premier le choix de ces quatre sports. Le champion olympique du 110m haies en 1976 a rappelé que "depuis les premiers Jeux de l’aire moderne en 1896, beaucoup de choses ont changé. Tout change autour de nous. Mais si les Jeux restent le plus grand événement au monde, c’est parce que nous aussi, nous avons su changer".

Parfait connaisseur du CIO et du monde olympique dans son ensemble, Guy Drut s’est mis à la place des plus récalcitrants. "Les quatre sports ne sont pas les sports avec lesquels je suis le plus familier. Mais le plus important, c’est que Paris 2024 puisse être en phase avec son temps. La cible,ce n’est pas moi, ce n’est pas nous qui suivons les Jeux depuis toujours. La cible, ce sont nos enfants et petits-enfants". 

Tony Estanguet a présenté le projet

C’est ensuite le président du Comité d’organisation, Tony Estanguet, qui s’est présenté à la tribune pour un discours plus terre à terre. Le triple champion olympique de canoë a tenu à rappeler que ce choix de sports respectait en tous points le cahier des charges du CIO. "Ce sont des sports qui ont des quotas d’athlètes raisonnables. Seulement 248 athlètes. Cette proposition ajoute en plus le même nombre d’athlètes femmes et hommes". Estanguet a expliqué avoir rencontré 19 fédérations avant de faire son choix. 

Enfin, lors de cette présentation, Paris 2024 avait convié deux athlètes. La première, Petra Klinger, championne suisse d’escalade sportive. Puis Mounir Biba, champion de breakdance. Ce dernier a présenté le format de compétition voulu à Paris en 2024 et la manière dont les jugent décident du vainqueur. 

dossier :

Paris 2024

Antoine Arlot à Lausanne