RMC Sport

La Dream team revient sur la cérémonie d'ouverture

-

- - -

Au lendemain de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Londres, les membres de la Dream Team RMC Sport ont un avis partagé sur le spectacle de Danny Boyle.

D’un côté, ceux qui ont aimé le travail du réalisateur de Slumdog Millionaire Céline Géraud en tête, « C’était un grand spectacle. J’ai eu la chance de partager ça avec des anciens champions et des athlètes. Tout le monde a été fasciné par l’histoire, Shakespeare et la révolution industrielle, énonce-t-elle. La partie rock et pop était géniale. Le grand moment a été l’arrivée de Beckham en hors-bord avant de transmettre la flamme à Steve Redgrave. Il y a eu de l’humour anglais avec Mister Bean, Daniel Craig et la Reine. On a tout eu. »

Jacques Monclar a lui aussi vécu un très bon moment, « J’ai bien aimé. Ce que je n’aime pas trop dans ce genre de cérémonies, ce sont les danses folkloriques. Là, j’ai vu défiler l’histoire de l’Angleterre. Ils ont une histoire tellement riche, il y a tout eu, s’enthousiasme-t-il. J’ai apprécié ça. Le collectif de l’allumage de la vasque, je m’y attendais mais je pensais que ce serait un collectif de champion. C’est la première fois qu’on ne peut pas mettre un nom sur celui qui a allumé la vasque. J’ai adoré le passage sur l’industrialisation. »

« J’ai fini par m’endormir »

Et de l’autre, ceux qui n’ont pas été touché plus que cela. Maryse Ewanjé-Epée notamment. « J’ai vécu 5 Jeux Olympiques en tant que consultante et 2 en tant qu’athlète. Vendredi soir lors de la cérémonie d’ouverture, j’ai mis du temps à m’emballer. C’est parti un peu mollement. C’était très joli avec l’Angleterre rurale qui s’industrialise. Après, j’ai trouvé que c’était un peu fouillis et un peu tout et n’importe quoi. Le seul moment où je me suis emballée, c’est lors du clin d’œil avec la reine d’Angleterre et James Bond et évidemment avec notre ami Mister Bean ».

Daniel Costantini, lui, n’a pas réussir à tenir le coup jusqu’à la fin : « J’étais sur la BBC dans ma chambre d’hôtel, donc je ne comprenais rien aux commentaires. Et il a fallu que je m’invente ce fil des tableaux, ce fil de l’histoire. C’était un patchwork sympa, par contre j’ai fini par craquer et m’endormir. »

RMC Sport