RMC Sport

Novès : « Elissalde n’est pas remis en cause »

Guy Novès, l’entraîneur du Stade Toulousain, prend la défense de son ouvreur Jean-Baptiste Elissalde, dont le manque de réussite devant les poteaux de Bath contraint Toulouse à se déplacer à Cardiff pour les quarts de finale de la Coupe d’Europe.

Qualifié pour les quarts de finale de la H Cup grâce à son match nul à Bath dimanche (3-3), le Stade Toulousain a toutefois loupé d’un cheveu la victoire, et donc le privilège de disputer le quart de finale à domicile, notamment à cause de la faillite au pied de l’ouvreur international Jean-Baptiste Elissalde (cinq pénalités ratées sur six tentées).
« Jean-Ba (Elissalde) est passé à côté en première mi-temps, car il avait le vent contre, explique l’entraîneur Guy Novès. La pénalité qu’il a tentée en seconde mi-temps était à 145 m en coin… Tout cela l’a empêché de marquer contre Bath et de finaliser notre domination. Mais vous savez, Jean-Ba n’est certainement pas remis en question pour avoir loupé quelques coups de pied. Son talent a été démontré tellement de fois qu’on laissera plutôt les "spécialistes" le juger. »

Le Stade Toulousain jouera donc son quart de finale de H Cup à l’extérieur, face à la meilleure équipe de cette première phase : Cardiff.
« C’est la revanche, déclare ainsi Novès. Une revanche pour eux, puisque nous avions gagné la saison dernière (en quarts de finale 41-17 au Stadium). Mais cette année, ils ont la chance de recevoir. On essaiera de faire ce qu’on peut avec nos moyens. L’histoire rappelle qu’en 1996, nous avions gagné notre premier titre de champion d’Europe contre Cardiff, à Cardiff, et après prolongation. On sait donc très bien que ce sera dur, mais après tout, Cardiff était venu pour gagner à Toulouse en quarts de finale (l’année dernière) et ils sont repartis avec 40 points. On peut prendre 40 points à Cardiff, mais on essaiera d’en prendre un peu moins. »

La rédaction