RMC Sport

Coupe du monde féminine: "Ça fait chier de jouer la troisième place", déplore Agathe Sochat

La France a échoué ce samedi en demi-finale du Mondial contre la Nouvelle-Zélande (25-24), avec une pénalité manquée de Caroline Drouin à la 80e. Les Bleues doivent désormais basculer sur une petite finale qui ne contente pas tout le monde.

Le scénario était cruel pour les Françaises à l’Eden Park et ses 22.043 spectateurs, ce samedi, en demi-finale de la Coupe du monde contre la Nouvelle-Zélande.

Il y a d’abord cette première mi-temps maîtrisée, mais où les Bleues n’arrivent pas à distancer leurs adversaires. Puis il y a ce réveil néo-zélandais en deuxième période, où les tricolores ont subi mais gardé la tête hors de l’eau. Et il y a cette pénalité manquée de Caroline Drouin à la 80e minute de jeu, qui sonne le glas des espoirs de finale des coéquipières de Gaëlle Hermet.

"Caroline n’a pas la responsabilité de la pénalité"

Que s’est-il passé dans la tête de Caroline Drouin au moment de prendre cette pénalité ? Du stress, peut-être, de la pression, bien sûr, mais l'ouvreuse du Stade Rennais a tapé cette pénalité avec l’appui de ses partenaires. "C’est un choix qu’on fait à 15, explique Agathe Sochat. On lui a dit 'si tu prends les points, c’est une décision de toute l’équipe'. Donc on ne peut pas le blâmer pour ça."

Titulaire à tous les matchs depuis le début de la compétition, la fatigue a peut-être eu raison de Caroline Drouin sur ce coup de pied, d’autant qu’elle a joué tout le match malgré la présence de Lina Queyroi sur le banc. "C’est un pari. Fallait-il miser sur une Caroline Drouin qui a l’habitude de ce genre de match ou sur une Lina Queyroi qui est toute pétillante mais qui manque peut-être d’expérience ? Après je ne suis pas coach donc bon…", analysait Gabrielle Vernier après la rencontre.

Le Canada pour bien terminer

Pour la pilier de l’équipe de France Annaëlle Deshayes, il ne faut pas s’attarder sur cette défaite : "Il faut vite qu'on bascule, pour penser directement au Canada. C'est dur parce qu'un point ce n'est rien. On sort un gros match, je pense que c'est le meilleur que l'on ait fait depuis le début. Aller chercher une troisième place en Nouvelle-Zélande, c'est important."

Pour sa partenaire en première Agathe Sochat, la défaite fait un peu plus mal. "Il faut digérer ce soir. On n’a pas envie de revenir sans rien même si c’est chiant de se contenter de la troisième place. On est dégoûté. Mais finir 4e c’est encore pire. Je crois en nous pour terminer à la 3e place", déclarait la talonneuse. Les Bleues retrouveront le Canada samedi prochain à 4h30 pour décrocher une 3e place, qui serait la 7e dans leur histoire en 9 éditions. Un "record".

Gauthier Baudin, en Nouvelle-Zélande