RMC Sport

On a retrouvé Lièvremont !

Marc Lièvremont

Marc Lièvremont - -

Trois semaines après la finale de la Coupe du monde, et après quatre saisons de joies et de déboires à la tête du XV de France, l’ex-sélectionneur des Bleus coule une vie tranquille, en famille, au Pays-Basque. Même s’il pourrait rebondir, non loin de là, à l’Aviron Bayonnais où exerce son frère Thomas.

Scoop : Marc Lièvremont ne porte plus sa drôle de moustache ! Trois semaines après la folie qui a entouré la finale de la Coupe du monde, perdue d’un petit point par le XV de France face aux All Blacks (8-7), l’ancien sélectionneur des Bleus a bel et bien quitté son habit de sélectionneur et… l’attribut pileux dont il s’était affublé les jours précédant le quart victorieux contre l’Angleterre (19-12). A la place, une barbe de 3 jours pour un homme qui, à 43 ans et après quatre saisons de stress et d’exposition intenses, retrouve la tranquillité de son Pays Basque. « Back home », auraient dit les Néo-Zélandais.
L’ex-technicien des Bleus habite à Anglet, juste au-dessus de la Chambre d'Amour, célèbre plage du littoral basque, dans une nouvelle maison qu'il a fini de construire en juin, au fond d'une impasse privée... Aucun nom d’inscrit sur la sonnette de cette maison de deux étages. La discrétion toujours pour Lièvremont, sa femme Isabelle, et leurs trois garçons. « Il reprend sa vie de famille. Derrière l’entraineur, il y a l’homme, et l’homme a besoin de souffler », dit de lui son frère Thomas, entraîneur des avants de l’Aviron Bayonnais.

Avec son frère Thomas, à l’Aviron Bayonnais ?

A l'angle de l'allée, « Les Platanes », un bar-restaurant de quartier, et sa gérante Nicole, dans lequel l’ancien patron des Bleus, son épouse et un ami, sont venus manger du magret lundi midi. L’ancien international aux 25 sélections a ses habitudes dans le quartier : L’Equipe et Midi Olympique chez Patrick le vendeur de journaux, le petit café du matin chez Nicole, la baguette aux céréales chez Cyril le boulanger. Pour les vins, c’est plutôt l’affaire d’Isabelle. Tous les commerçants s’accordent à décrire la simplicité des manières de l’ancien sélectionneur. « Il est discret, mais très charmant, il vient le matin quand il n’y a pas trop de monde, comme ça il évite la population », raconte le kiosquier. « C’est Monsieur Tout-Le-Monde, il est revenu à sa vie de tous les jours », complète le boulanger. Le matin et le soir, Lièvremont sort avec sa Renault Espace pour aller chercher ses garçons à l'école et au collège.
Co-gérant avec Thomas, du « Bar de la Côte » qui se trouve sur la plage des Basques à Biarritz, Marc a des projets dans la restauration et l'immobilier. Il est question, notamment, d'un restaurant dans l'agglomération BAB (Biarritz-Anglet-Bayonne). Quid du rugby ? Son contrat avec la FFR se termine fin décembre. Des rumeurs persistantes l'envoient à l'Aviron Bayonnais aux côtés de son frère Thomas, sous l'autorité de Christian Gajan, directeur du rugby. Chez les Lièvremont, les six frères et la sœur n’ont jamais coupé les ponts avec le rugby. Tradition encore une fois perpétuée ?