RMC Sport

France-Italie: "des sourires" qui font du bien, mais les Bleus savent que "ce n’est pas parfait"

Au Vélodrome, le XV de France a mis un terme à sa série de huit matchs officiels sans succès en s'imposant ce vendredi face à l'Italie (34-17) au terme d'une match assez poussif, lors de la 3e journée du Tournoi des VI Nations. A l'instar du capitaine Guilhem Guirado, les Bleus ont conscience des progrès qu'ils doivent faire en vue de la réception de l'Angleterre (10 mars).

Guihem Guirado : "Je vais vous décevoir, mais j’ai du mal à être satisfait"

"Il y a forcément des sourires. On est contents. Après un an de disette, de défaites, de galère, ça fait du bien de renouer avec la victoire. Mais on ne peut pas se permettre de faire la fine bouche ce soir. On est forcément un peu frustrés par rapport à toutes ces occasions manquées. Je suis content par rapport à tout ce que j’ai demandé sur l’état d’esprit du groupe, à tout ce que j’ai pu dire cette semaine au sein du groupe parce que j’ai été assez dur avec les joueurs. Plus on se dira les choses, plus on sera dur entre nous, plus on aura des objectifs élevés. Je suis content, mais je crois qu’on avait la marge pour marquer au moins quatre essais de plus. On a vraiment des occasions à cinq mètres de la ligne, comme le dernier ballon. On voit qu’il y a du travail. Je vais vous décevoir, mais j’ai du mal à être satisfait. Il n’y a pas de secret. Si on veut prétendre gagner contre l’Angleterre (10 mars, ndlr) ou bien les recevoir, on doit être plus performants. L’Angleterre, ça n’a rien à voir. Je ne sais pas si on aura autant d’occasions d’essais faciles. C’est un gros match. Ça fait trois ans qu’on ne l’a pas gagné. J’ai hâte d’y être."

>> Le live de France-Italie (34-17)

Hugo Bonneval : "Pouvoir entrer dans le vestiaire avec le sourire à la fin du match, c’est très agréable"

"Ça faisait presque un an qu’on ne gagnait pas. Ce n’est pas parfait, il y a encore des erreurs. Mais c’est une victoire importante pour nous parce que ça fait du bien. Pouvoir entrer dans le vestiaire avec le sourire à la fin du match, c’est très agréable. On craignait ce match, bien évidemment. On a essayé de bien bosser tous ensemble, surtout de s’entraider sur le terrain. Les gros ont fait un match assez dense devant, ils ont réussi à avancer à chaque fois. Derrière, on avait un peu plus de liberté. C’est une victoire, on est très heureux. Mais on a plusieurs occasions d’essais qu’on ne met pas. Moi, je fais tomber un ballon en fin de match. Ce sont des petits trucs qui ne tournent pas en notre faveur et c’est chiant. On est presque dans l’en-but, sur la ligne, et on se précipite. On s’est accrochés. On est très contents. On sait que la suite va être compliquée. Je n’ai pas la prétention de dire qu’on sort la tête de l’eau, mais on se donne une petite bouffée d’air. Et surtout, des sourires dans le vestiaire. Quand ça fait près d’un an que tu rentres la tête basse à chaque fois, là, t’es quand même content."

A voir aussi >> France-Italie: les Bleus mettent fin à leur série noire, mais ça reste poussif

Marco Tauleigne: "On va régler ce qui était moins bien"

"Il fallait qu'on mette un terme à cette série de défaites (huit matchs officiels sans victoires pour être précis, ndlr). On est contents d'avoir gagné ce soir. On a joué avec beaucoup d'envie. Il y a eu beaucoup de bonnes choses. On a encore eu quelques imprécisions. Je pense qu'on surjouait. Mais on a senti une équipe de France motivée pour gagner ce match. C'est vraiment positif. Sur les deux précédents matchs, ça s'est joué sur des détails, notamment dans la discipline. Si on avait fait moins d'erreurs de discipline, on aurait gagné. On va essayer de travailler encore plus dur pour ne pas repartir sur une série négative. Le score est très serré mais ne reflète pas ce qui se passait sur le terrain. On avait la main sur le ballon, on avançait. C'est notre imprécision qui nous faisait repartir chez nous. Il y a eu pas mal de positif. On va régler ce qui était moins bien. Chaque match est constructif pour la suite."

Rémy Grosso: "Essayer de capitaliser sur cette victoire"

"Quand on joue au rugby, on aime gagner. Je suis arrivé il y a moins d'une semaine. C'était déjà un grand plaisir de jouer ce match. On va profiter de ça avant de basculer sur le prochain. C'est vrai que tout n'a pas été parfait. On a réussi à impacter les Italiens physiquement, même s'ils ont répondu présent. Mais quand les gros avancent et dominent leur sujet, c'est plus simple pour nous derrière. C'était le cas ce soir. C'est important. On va essayer de capitaliser au niveau confiance sur cette victoire."

N.B avec L.D