RMC Sport

Moscato : "Les Anglais veulent que ça saigne !"

A quatre jours du choc entre la France et l’Angleterre, Vincent Moscato, membre de la Dream Team RMC, décrypte, à sa façon, la manière dont les Anglais ont remonté la pente sous les ordres d’Eddie Jones.

Dans le Super Moscato Show du jour, Vincent Moscato a lancé à sa manière le Crunch de samedi entre la France et l’Angleterre. « Eddie Jones est un bon entraîneur et les Anglais aiment quand on les chauffe. Ils sont un peu fiers et jouent le jeu. C’est un ancien talonneur rude. Il était agressif. Et maintenant, il a automatiquement une fierté. D’entrée, il a dit : ‘’je veux rendre aux Anglais des avants puissants pour terroriser tout le monde’’. Il ne parle pas d’intelligence situationnelle.

Les Anglais sont des types de combat. Ils ont colonisé le monde, ils ont une mentalité incroyable. Ce sont des types vaillants « comme des épées ». Ils veulent un pack puissant, ça les em... « les jeux de baballe ».

« Ce sont des commandos britanniques »

« Ils veulent que ça saigne sur le terrain et Eddie Jones est là pour ça, poursuit le membre de la Dream Team RMC Sport. Il veut des piliers avec des bras comme des vérins et des cuisses comme des pneus de Caterpillar. Il veut du lourd avec un pack à une tonne. Il veut terroriser tout le monde avec un rugby qui les a rendus champions du monde en 2003. C’est à dire du rugby à une passe, au ras, avec des Dallaglio, Martin Johnson ou Phil Vickery. Ce sont des SAS (Special Air Service, unité de forces spéciales britanniques, ndlr), des commandos britanniques qui veulent « rentrer dans la meule ». C’est ça les Anglais !

Ils commencent à avoir un paquet d’avants qui ressemble à quelque chose avec une belle ligne de trois quarts. On recommence à avoir des saveurs de ce pack de 2003. Et les Anglais aiment ce jeu d’avants avec des groupés pénétrants. C’est là où il y a la tactique et les cerveaux. »