RMC Sport

Mezaache, une famille sur le ring

Anthony Mezaach

Anthony Mezaach - -

Anthony Mezaache, 33 ans, défie ce vendredi (21h), à Clichy-la-Garenne, le Colombien Aristides Perez pour les ceintures IBF-Internationale et WBA-Intercontinentale des poids léger. Et comme d’habitude, sa famille va boxer avec lui.

« Je suis prêt ! » Anthony Mezaache revient de quatre jours de mise au vert et il n’a jamais été aussi affûté. Pour Sot, son père, c’est « le tournant de sa carrière ». S’il gagne ce match face au Colombien Aristides Perez, comptant pour les ceintures IBF-Internationale et WBA-Intercontinentale des légers, le Gant d’Or 2009 peut intégrer le top 10 de l’IBF et de la WBA et décrocher une chance mondiale. Ce vendredi (21h), le gymnase Georges-Racine de Clichy sera gagné à sa cause. Comme d’habitude, sa famille sera au premier rang pour le soutenir. Son père Sot, 59 ans dont quarante au service de la boxe, champion du monde de savate, aujourd’hui entraîneur et gardien de la salle, est l’âme de cette famille amoureuse du ring. Le frère Franck, 37 ans, puncheur de génie, lui aussi champion du monde de boxe française, a, aujourd’hui, rangé les gants pour entraîner son cadet.

Savate et boxe française

La structure familiale déteint sur le CS Clichy Boxe, pépinière de talents fondée par Sot en 1970. Daouda Sow, licencié à Hem, près de Lille, s’entraîne aussi à Clichy. « C’est un endroit où progresser, mais c’est surtout une famille », se réjouit le vice-champion olympique des légers en 2008 à Pékin. Le CS Clichy Boxe, c’est 600 licenciés, des hommes et plus d’une centaine de femmes. « Avocats, routiers, médecins, chômeurs, on transpire tous ensemble, et tout ça, c’est grâce à Sot. On l’appelle ‘Papa’ », insiste Nacera Baghdad, fonctionnaire de police et boxeuse professionnelle.
L’esprit des Mezaache flotte sur ce gymnase pas comme les autres. Et il devrait aider Anthony à se surpasser face à ce puncheur colombien (19 victoires dont 12 par KO) qui n’a perdu que quatre fois dans sa carrière, dont trois défaites en championnat du monde. Outsider, l’ancien champion d’Europe EBU des léger (2009) compte sur son intelligence, sa patience, son public et surtout Franck et Sot. « La ceinture de champion d’Europe, on l’a gagnée à six gants. Contre Perez, il y aura, au moins dans l’esprit, trois combattants sur le ring. Lui sera tout seul. »

Gaëtan Goron