RMC Sport

N’Dam : « Je rentrerai en France avec ma ceinture »

Hassan N’Dam

Hassan N’Dam - -

Hassan N’Dam affronte Peter Quillin dit « Kid chocolate » dans la nuit de samedi à dimanche pour le championnat du monde WBO des poids moyens, à Brooklyn (New York). Le Français n'a aucun doute : il reviendra avec la couronne.

Hassan, comment vous sentez-vous avant ce match crucial ?

Je me sens bien. Je suis au poids. Je suis même en dessous. Le travail a été bien fait.

N’éprouvez-vous pas trop de pression avant un combat de cette envergure ?

Non. Je n’ai pas la pression. Au contraire, c’est un rêve que je vis. Toutefois, je garde la tête sur les épaules et je reste professionnel jusqu’au bout.

Sentez-vous une effervescence médiatique autour de ce championnat du monde ?

Oui, beaucoup de médias me sollicitent, notamment les médias américains. Ils ne me connaissent pas. C’est normal. Ils essayent donc de savoir d’où je viens et qui je suis. C’est bien car mon but est de me faire connaître aux Etats-Unis.

Aux yeux des médias américains, pensez-vous être le favori ?

Non. Pour eux, je suis un outsider. Mais je sais que je sortirai du ring en leader et je rentrerai en France avec ma ceinture.

Pourquoi avez-vous choisi, vous et votre entraîneur (Mouss Ouicher, ndlr), Atlantic City (New Jersey, ndlr) pour affiner votre préparation ?

On voulait sortir de la ville et de toute l’effervescence de New York. A Atlantic City, on est dans un climat serein. Le tourisme, ça sera pour plus tard.

Avec votre adversaire, Peter Quillin, vous possédez le même palmarès (27 victoires en autant de matchs). Quelle va être la clé de ce combat ?

Ce sera de rester moi-même. Je resterai Hassan N’Dam. Qui est Peter Quillin ? Peter Quillin n’a affronté personne d’important. Moi, j’en suis à mon quatrième championnat du monde. Il n’a pas mon talent. Il n’a pas ma boxe. Il n’a jamais affronté sur le ring un boxeur qui a mon style et qui a mon niveau. Samedi, il va avoir un réel adversaire en face de lui.

Propos recueillis par Rodolphe Massé