RMC Sport

Arron et Hurtis privées de médaille

-

- - -

Le jugement du Tribunal arbitral du sport (TAS), rendu ce vendredi va décevoir les relayeuses francaises du 4x100m de Sydney. La plus haute instance disciplinaire sportive a cassé une décision du CIO du 10 avril 2008 disqualifiant les équipes des relayeuses américaines du 4x100m et 4x400m des JO 2000 pour motif qu'y figurait Marion Jones, convaincue de dopage en octobre 2007 dans le cadre de l'affaire Balco.
Les coéquipières de l'ex-star du sprint mondial s'étaient vues exiger de rendre leurs médailles (or sur 4x100m ; bronze sur 4x400m), avant d'interjeter appel auprès du TAS. Ce dernier vient donc de reconnaitre l'appel en arguant du fait que les règles du CIO et de l'IAAF a l'époque des faits ne prévoyaient pas de disqualification collective en cas de dopage d'un des membres du relais. Le TAS a reconnu que "cette sentence pouvait paraitre injuste aux autres équipes de relais". C'est le seul point de la décision qui devrait trouver grace aux yeux des Francaises du 4x100m arrivées quatrièmes du relais.