RMC Sport

Athlétisme: Tamgho a "l’intention de réussir" lors des prochains championnats d’Europe

Invité ce dimanche du RMC Sport Show, Teddy Tamgho est revenu sur son retour à la compétition, vendredi dernier. Le champion du monde 2013 du triple saut est satisfait de ses sensations retrouvées et ambitionne de briller aux prochains championnats d’Europe en salle d’athlétisme.

Vendredi soir, Val-de-Reuil. Teddy Tamgho claque un saut à 16,19 m sur son cinquième essai. Le Français, champion du monde de sa discipline en 2013, faisait son grand retour à la compétition depuis le 25 juin 2016, lorsqu’il s’était fracturé le fémur en plein championnat de France.

"Ça fait quand même de temps que je suis out au niveau des compétitions. C’était vraiment un moment rempli d’émotions, a confié ce dimanche l’athlète français à l’antenne du RMC Sport Show. J’avais à cœur de faire cette compétition et de voir surtout quelles étaient mes sensations, me situer par rapport à ce qui s’est passé avant la blessure. Gagner ce concours, ça permet d’avoir de la confiance et de partir sur du positif avant d’attaquer la saison."

"De bonnes sensations"

Tamgho is back donc. Bien décidé à performer et à retrouver l’ivresse des sommets. "Ça m’excite plus qu’autre chose, de pouvoir sauter à nouveau, de retrouver un peu la compétition, de me dire ‘voilà je suis de retour dans l’action’. J’ai sauté en dernier mais c’est limite si je ne voulais pas sauter en premier." Physiquement, où en est-il? "Le travail a l’air de porter ses fruits. J’ai eu de bonnes sensations sur le plan physique, évalue l’intéressé. Moins sur le plan technique. Il faut que j’intensifie le travail spécifique. J’étais vraiment content de ce que j’ai réalisé vendredi."

"C’est une réelle ambition, je peux le dire"

Suffisamment pour lister avec intérêt et appétit les prochains championnats d’Europe d’athlétisme en salle, qui se dérouleront début mars à Glasgow (1-4 mars). "C’est une réelle ambition, je peux le dire. Maintenant il faut rester pragmatique. Je ne suis pour le moment qu’à 16,19m, il va falloir que je monte au niveau métrique, lâche Tamgho. C’est sûr qu’avec ce que j’ai fait vendredi, j’ai vraiment pour ambition de réussir Glasgow. Avant cela, il y aura les championnats de France à Miramas (16 et 17 février). Ce qui conforte ma confiance, c’est que j’ai la chance de m’entraîner avec Ivan Pedroso mais aussi Nelson Evora, qui est le champion du monde en titre. Etre confronté à ce type de personne tous les jours, ça me permet de me jauger et de remplir mon capital confiance."

Et de savoir aussi, ce qui lui faudra pour ramener une médaille d’Ecosse. "Il faudra sauter, je pense, autour de 16,80m, estime le Français. On est quasi sûr, je pense, de récupérer une médaille. A l’entraînement, on n’avait pas préparé cette compétition. Après 30 mois inactifs, je ne voulais pas revenir au mois de janvier quand la saison allait vraiment commencer sans repères. Il fallait que j’aille les chercher, quitte à être mauvais. C’est ce que j’ai fait. Je sais que d’ici un mois, on ne parlera plus de 16m19. On va augmenter tout de suite le niveau et se rapprocher d’un réel niveau top européen."

https://twitter.com/pierrekoetschet Pierre Koetschet Rédacteur en chef