RMC Sport

Autour de Bolt, le temps se resserre

Usain Bolt

Usain Bolt - -

Gay, Mullings, Blake : Usain Bolt voit défiler ces derniers jours les concurrents sérieux. Et la liste pourrait encore s’allonger pour le recordman du 100 m, après le meeting de Montreuil où s’affronteront notamment ce mardi soir Christophe Lemaitre et Dwain Chambers.

D’ordinaire, la foudre, c’est lui qui la fait tomber. Sauf qu’elle a déchiré le ciel deux fois samedi dernier. Et ce n’était pas lui à l’arrivée. Usain Bolt a du souci à se faire. Si aujourd’hui, il reste l’homme le plus rapide du monde, ce n’est pas lui qui a parcouru le plus vite sur 100m cette saison. Tyson Gay à Clermont, en Floride et Steve Mullings, à Eugene, dans l’Oregon lui ont volé ce privilège. 9’’79 pour le premier, 9’’80 pour le second. « Avoir de tels chronos à ce stade de la saison, c’est assez impressionnant », lâche surpris Christophe Lemaitre. La barre est haute. Elle l’est d’autant que derrière ces deux chronos monstres, la concurrence est là. Comme celle du Jamaïcain Yohan Blake et les 9’’80 – un peu trop ventés – réalisés le 7 mai dernier à Kingston. « Il y a actuellement 10 coureurs en Jamaïque qui courent sous les 10 secondes, affirme l’intéressé. Les sélections pour les Mondiaux vont être très dures. »

Blake sera justement l’une des têtes d’affiche mardi soir du meeting de Montreuil, en région parisienne, coup d’envoi du Pro Athlé Tour – circuit des meetings professionnels de la Ligue nationale d’athlétisme. Et le nouveau venu entend bien confirmer ses prouesses du mois dernier. « Je suis très excité à l’idée de refaire le même chrono », lâche Blake. La couleur est d’ores et déjà annoncée.

Lemaitre veut en être

Sauf que géographie oblige, mardi à Montreuil, la star attendue, ce sera Christophe Lemaître, pas Blake. Et le natif d’Annecy, 3e à Rome (10’00) derrière Bolt (9’’91 et Powell, 9’93) compte bien avoir son mot à dire. « Les moins de 10 secondes, je les ai dans les jambes. Ma marge de progression m’est encore inconnue. » Le Français en saura peut-être un peu plus lorsqu’il s’élancera face à son meilleur ennemi, le Britannique Dwain Chambers. « Christophe et moi avons beaucoup de plaisir à nous affronter, confie celui qui a brillé ces deux dernières années à Montreuil. Si on se tire bien la bourre, on peut passer sous les 10 secondes. Ce serait dans la logique de l’été fantastique qui s’annonce. C’est une grande opportunité pour le sprint européen. » Et, en cas de temps record, une menace de plus pour « Lightning » Bolt.