RMC Sport

Baala : « Très rare de voir des cons comme lui »

Mehdi Baala

Mehdi Baala - -

Le double champion d’Europe du 1 500m et vice-champion du monde a été l’un des protagonistes, avec Mahiedine Mekhissi-Benabbad , de la bagarre ce vendredi soir sur la piste de Monaco. Très en colère, il rejette la responsabilité du scandale sur le champion d’Europe et vice-champion olympique du 3 000m steeple.

Mehdi, que s’est-il passé avec Mahiedine Mekhissi-Benabbad ?

Je ne sais pas. Je vais le voir pour le réconforter après sa course. Il met son front contre le mien en me disant « si je ne te dis pas bonjour, c’est qu’il y a une raison ». Je n’ai pas très bien compris. Après, il me dit « je ne suis pas ton copain ». C’est comme si j’étais au quartier… Ça m’a replongé 15 ans en arrière. Me sentant menacé, j’ai fait ce que j’avais à faire. Tout simplement. C’est pathétique. On est là pour faire du sport. On s’entraîne toute l’année et il y a des choses comme ça qui se passent, avec des énergumènes comme ça. Ça montre encore une fois que les gars comme ça n’ont pas leur place dans ce sport. C’est bien dommage.

Ce genre d’évènement est extrêmement rare sur une piste d’athlétisme…

C’est très rare de voir des cons comme lui. J’ai beaucoup rongé mon frein depuis quelques temps. Il y a des moments où il faut arrêter de se foutre de la gueule du monde. Je suis gentil. Mais ce n’est pas quelqu’un que je porte dans mon cœur.

Pourquoi êtes-vous allé vers lui à la fin du 1 500m ?

Encore une fois, je vais vers lui par pure bonté, pour le réconforter. Ça ne me fait pas plaisir de voir quelqu’un qui fait une mauvaise course. Alors que je sais très bien que si ça avait été le contraire, il ne serait jamais venu me voir. J’en ai déjà fait l’expérience. Je suis quelqu’un qui a le cœur sur la main. J’ai écouté mon instinct. Je n’aurais pas dû, malheureusement. Ça m’aurait évité de me bagarrer dans un stade rempli et montrer encore une mauvaise image des sportifs maghrébins. On va encore dire que c’est les Arabes. C’est malheureux.