RMC Sport

Bolt : « Je veux devenir une légende »

Usain Bolt

Usain Bolt - -

Sacré ce samedi meilleur athlète de l’année par l’IAAF, Usain Bolt n’a pas caché sa soif insatiable de titres. Dans un entretien à RMC Sport, le sprinteur jamaïcain a évacué la déception de son 100 mètres raté à Daegu et annoncé la couleur : il veut conserver à Londres ses trois titres olympiques et entrer dans l’histoire.

Usain, comme en 2008 et 2009, vous voilà cette année élu meilleur athlète de l’année par l’IAAF.

Les courses étaient très serrées cette saison, j’ai vraiment dû batailler. Alors ce prix représente beaucoup pour moi, il récompense tout le travail que j’ai accompli.

La reprise de l’entrainement n’a pas été trop difficile ?

Non, plutôt facile. L’année est très importante avec les Jeux Olympiques qui arrivent. C’est une grosse saison qui s’annonce.

Un seul objectif pour vous en 2012 : garder les 3 titres olympiques ?

C’est mon but, mon désir de garder ces titres et de montrer au monde entier que je peux le faire, que je suis l’un des plus grands athlètes de l’histoire.

Devenir une légende, c’est votre rêve ?

Je veux remporter l’or à nouveau, faire de mon mieux et devenir une légende, je suis concentré là-dessus et j’y travaille … 

Si vous gardez vos 3 titres, vous arrêterez l’athlétisme ?

Non, non (sourire), je ferai autre chose. Je choisirai après les Jeux. Le 400m ? La longueur ? Je ne sais pas, je verrai.

Votre préparation sera spéciale en vue des Jeux ?

Non, on va faire comme d’habitude, faire ce qui a bien marché jusqu’à présent. Je me sens mieux chaque jour. Mon coach Glen Mills est content. C’est bon signe.

Vous avez déjà programmé quelques meetings en 2012 ?

Non, mon coach n’a pas encore choisi les meetings sur lesquels je m’alignerai. Rien n’a été confirmé, arrêté pour le moment. J’essaie juste de m’entrainer dur et de rester en bonne forme et nous verrons ensuite le programme des meetings.

Votre faux-départ en finale du 100m fut-il le pire moment de votre carrière ?

Oui, l’un des pires moments effectivement mais bon c’est la vie. J’espère que cela n’arrivera plus … 

A quoi avez-vous pensé juste après le faux-départ ? Dans quel état étiez-vous ?

J’ai géré. Bien sûr, j’étais un peu triste. Cette course devait être la concrétisation de tout ce que j’avais fait et appris dans l’année. J’étais triste et en colère contre moi mais je devais rester concentré sur la suite de la compétition.

De voir Blake devenir champion du monde du 100m fut une surprise ?

Ce ne fut pas une surprise. Après mon faux départ, je savais qu’il pouvait gagner. Il travaille très dur, il veut devenir un champion, je suis très fier de lui. Je le vois travailler et je suis très heureux pour lui.

Il sera votre principal rival à Londres ?

Je ne sais pas qui sera mon principal rival. Il y a quelques athlètes sérieux qui veulent remporter la médaille d’or. Il va falloir que je reste très concentré, quoi qu’il arrive.

Christophe Lemaitre fait partie de ces rivaux ?

Bien sûr, il a montré son potentiel. Il a bien couru tout au long de l’année. Il a eu 2 médailles cette année, c’est fabuleux. C’est un grand athlète. S’il continue à travailler dur et à développer son talent, il sera vraiment très bon.