RMC Sport

Baala toujours dans l’attente

Le spécialiste français du 1500m Mehdi Baala devra encore attendre avant d’espérer pouvoir récupérer le bronze des Jeux Olympiques de Pékin, qui devrait être prochainement retiré au Bahreïnien Rachid Ramzi, contrôlé positif à l’EPO.

Le Comité international olympique entend se prononcer en une seule fois sur le cas des six athlètes contrôlés positifs à l’EPO CERA (une EPO de dernière génération récemment détectée), lors de l'examen rétroactif, mené au printemps, de plusieurs centaines d'échantillons sanguins prélevés aux derniers Jeux Olympiques. Rachid Ramzi, champion olympique du 1500m, figurait parmi les six athlètes en infraction. Ces derniers ont été récemment auditionnés par le CIO, une procédure qui n'est pas encore arrivée à son terme. « Nous n’avons pas encore reçu le rapport de la commission de discipline », a déclaré hier Jacques Rogge, le président du CIO. Baala, 4e de la finale olympique, devrait sauf coup de théâtre échanger sa médaille en chocolat pour le bronze olympique. En attendant, le vice-champion du monde 2003, va se concentrer sur sa semaine berlinoise, qui débute demain par les séries. Rentré tardivement cette saison en raison d’une blessure à une cheville, l’élève de Jean-Michel Dirringer a signé le troisième chrono de l’année à Monaco (3’30’’95). En manque de repères, l'Alsacien essaiera surtout d’éviter la mésaventure de 2007 à Osaka, où il fut disqualifié en demi-finale.

La rédaction