RMC Sport

Isinbayeva casse l’ambiance

Maryse Ewangé-Epée

Maryse Ewangé-Epée - -

Maryse Ewanjé-Epée, membre de la Dream Team RMC Sport, critique fermement les propos de la Russe Yelena Isinbayeva, qui a pris position en faveur d’une loi en Russie interdisant toute « propagande » homosexuelle.

Avant-hier, je m’étais extasié devant le retour gagnant de la Tsarine du saut à la perche, la Russe Yelena Isinbayeva. Aujourd’hui, elle a gâché ma fête et terni son image avec ses déclarations homophobes. Comment une telle championne, future maire désignée du village olympique de Sotchi où auront lieu les prochains Jeux Olympiques d’hiver, a-t-elle pu prononcer une condamnation sans appel contre les droits des homosexuels ?! Interrogée sur un projet de loi (adopté le 11 juin dernier par son gouvernement) qui aggravera la situation des homosexuels en Russie, elle s’est montrée impitoyable, sans aucune nuance sur le sujet : « il n’y a pas d’homosexualité en Russie » prétend-elle.

Et de rajouter qu’il est donc normal de punir tout signe extérieur de différence puisque c’est la loi ! La loi, elle dit la respecter chez autrui et elle exige donc que tout étranger la respecte dans son pays, oubliant simplement qu’aimer différemment n’est pas une vue de l’esprit ou un vice à éradiquer mais un état de fait qui désempare ceux que l’opinion publique juge déviants.

« La star russe a poussé l'inconscience plus loin »

Quarante-cinq ans après les poings levés sur le podium du 200m olympique de John Carlos et Tommy Smith, héros de la lutte contre les discriminations raciales à Mexico, on regrette que peu d’athlètes utilisent leur notoriété pour défendre des causes majeures. Le militantisme s’accorde assez mal avec les considérations économiques et la préparation sportive. Mais la star russe a poussé l’inconscience plus loin en relayant l’opinion du plus grand nombre (les Russes se seraient prononcé à 80% en faveur de la nouvelle loi).

Alors que de nombreux porte-paroles et association de défense des droits de l’homme appellent au boycott des prochains Jeux d’hiver, comme à l’occasion des Jeux de Pékin 2008, la triple-championne du monde et double-championne olympique, intouchable leader d’opinion qui aurait pu tout changer en se positionnant du côté du plus faible, vient de jeter un pavé fumant dans une mare déjà bouillante. Et moi, je viens de jeter les films et photos que j’avais pris de la belle depuis le début de ces championnats parce que l’icône est redevenue pour moi une championne sans âme pour laquelle je ne vibrerai plus jamais de la même façon. Demain, mon héroïne sera la ravissante sauteuse en hauteur suédoise, Emma Green Tregaro, qui a choisi comme sa compatriote Moa Hjelmer (200 m) de peindre ses ongles aux couleurs de l’arc en ciel en signe de soutien à la cause homosexuelle et de condamnation des propos de la Tsarine.

A lire aussi

Amsalem : « Isinbayeva a terni son image »

Vicaut trop court, Tamgho dans le coup

Revivez la 7e journée des Mondiaux

Maryse Ewanjé Epée