RMC Sport

Lemaitre, le coup dur

Christophe Lemaitre

Christophe Lemaitre - -

Seul tricolore en finale du 100m, après l’élimination de Vicaut en demi-finales, Christophe Lemaitre a terminé septième (10’’06), loin derrière Usain Bolt et ses 9’’77. Pire : le Français s’est blessé et a quitté le stade sur civière.

Genou à terre sur la piste mouillée du stade Loujniki, Christophe Lemaitre grimace. Ce n’est pas tant sa septième place en finale du 100m qui le fait souffrir que sa cuisse droite. Le Français vient de se claquer en pleine course, pendant qu’Usain Bolt volait vers la victoire en 9’’77. Christophe Lemaitre avait pourtant des raisons de croire en ses chances. Après une préparation ratée, celui qu’on disait usé, doublé par un Jimmy Vicaut de plus en plus prometteur, espérait se relancer à Moscou. Le recordman de France du 100m se rassure dès les demi-finales, dans l’après-midi. Avec un chronomètre de 10’’01 en dépit d’un départ calamiteux, il est le seul qualifié pour la finale, éliminant pour un centième son rival tricolore.

« Je suis super content, confiait-il avant la finale. J’ai sorti la course qu’il fallait au bon moment. Ce n’est pas encore totalement ça, mais ça ira mieux en finale, j’en suis sûr. On a trouvé comment mieux partir. Dans une finale, tout peut se passer. Il faut que je me concentre. » C’est donc un Lemaitre rageur qui entre sur la piste peu avant 20h. Le regard noir, concentré, le Français croit en ses chances de podium. Après un départ plutôt bon, il est au contact des favoris à mi-course. Mais habituellement très bon sur la deuxième partie, le Français semble couler un peu plus à chaque foulée. Et pour cause : il vient de se claquer.

Lemaitre souffrirait d'une élongation

Evacué sur civière et très vite pris en charge par le service médical, à l’intérieur du stade de Moscou, Lemaitre a rejoint l’hôtel de l’équipe de France. Selon nos informations, le Français souffrirait d’une élongation aux ischios-jambiers droits. L’athlète d’Aix-les-Bains ne peut pas poser le pied à terre sans avoir mal. Il doit passer une IRM ce lundi matin, mais ses Mondiaux pourraient être terminés. « Ça va être compliqué, a confié son entraîneur Pierre Carraz à RMC Sport ce dimanche soir. On parle en effet d’une élongation. Et une élongation, c’est trois, quatre jours. Ça va donc être très compliqué, surtout face à la concurrence mondiale. » Pourra-t-il s’aligner au départ des séries du 200m, vendredi matin ? Sera-t-il en mesure de participer au 4x100m dimanche ? Des chances de médaille(s) se sont peut-être éloignées pour les Bleus dans l’orage de Moscou…

A lire aussi :

>> Bolt, la foudre du dimanche

>> Robert-Michon : « Je ne suis plus sur Terre ! »

>> Carraz : « Ça va être compliqué »

Apolline Bouchery avec FXC et PTa à Moscou