RMC Sport

Les médailles de Marion Jones pourraient être redistribuées en octobre

Les cinq médailles remportées aux Jeux Olympiques de Sydney (2000) par l'Américaine Marion Jones mais perdues à la suite de sa condamnation pour dopage pourraient être réattribuées d'ici le mois d'octobre, a indiqué vendredi la fédération internationale d’athlétisme.

Marion Jones, qui a reconnu s'être dopée à cette époque dans le cadre de l’affaire Balco, a été condamnée à six mois de prison pour avoir longtemps menti à ce sujet. L’Américaine avait remporté trois médailles d'or (100 m, 200 m et relais 4x100 m) et deux médailles de bronze (longueur et relais 4x400 m) en Australie. Si les médailles devaient être réattribuées, le relais féminin français (4e sur la piste) deviendrait donc médaillé de bronze, pour ce qui serait le seul podium tricolore en athlétisme à Sydney. La médaille d'or sur 100 m reviendrait alors à la Grecque Ekaterina Thanou, une athlète controversée puisqu'elle a elle-même été reconnue coupable de dopage et bannie en 2004 aux Jeux Olympiques d'Athènes. « Je pense qu'une décision sera prise d'ici octobre », a simplement affirmé vendredi le président de l’IAAF Lamine Diack, en marge des Mondiaux d’athlétisme de Berlin (15-23 août).

La rédaction