RMC Sport

Mondiaux : Bolt poursuit sa quête

Usain Bolt double la mise à Moscou

Usain Bolt double la mise à Moscou - -

Facile, Usain Bolt a remporté le 200m des Mondiaux, ce samedi devant son compatriote Warren Weir. Si les Jamaïcains s’offrent le 4x100m dimanche, Bolt égalisera le record de Carl Lewis, 10 médailles mondiales dont 8 d’or.

Usain Bolt peut aligner quelques pas de danse sur le tartan moscovite en compagnie de son compatriote et camarade d’entrainement Warren Weir. Six jours après avoir remporté le 100m des Mondiaux, « la Foudre » a encore frappé sur Moscou. Pour son troisième 200m de la saison, Usain Bolt n’a pas eu besoin de puiser pour s’imposer en 19’’66 et décrocher une septième couronne mondiale, à seulement 26 ans.

Malgré le moins bon temps de réaction des huit finalistes, Bolt ne tarde pas à se mettre en route. Le Jamaïcain sort en tête du virage et résiste sans trembler au retour tonitruant de son collègue de travail Warren Weir qui décroche l’argent en 19’’79. L’Américain Curtis Mitchell prive les Jamaïcains de triplé en se parant de bronze (20’’04), Nickel Ashmeade terminant à un centième du podium (20"05).

"Le record ? Si je ne le bats pas l'an prochain, ce sera une cause perdue"

Une nouvelle ligne au palmarès d’un Bolt rayonnant à l’issue de sa finale : « Je suis content de ma course, d’avoir travaillé dur et d’être resté concentré. Pour moi, aucune course n’est facile. Je voulais courir vite et donner du plaisir à la foule. Je suis content de moi et de ma course. J’ai toujours donné le meilleur lors des championnats. Je suis heureux d’avoir montré que je suis toujours le meilleur. »

Exigeant, le Caribéen ne cache toutefois pas un brin d’amertume et son envie de supplanter son propre record du monde établi en 2009, en finale des Mondiaux de Berlin (19’’19) : « Mon problème, c’est que je me blesse souvent pendant la saison. Et que je dois repartir de zéro. La saison prochaine, je vais essayer de ne pas me blesser, de travailler dur. Et j’espère pouvoir le battre. Si je n’y arrive pas, ça deviendra une cause perdue ! » Un record, Bolt pourra toutefois en accrocher un autre dimanche au Stade Loujniki de Moscou. Si le relais jamaïcain remporte le 4x100m, « Lightning Bolt » arrivera à hauteur de Carl Lewis avec dix breloques mondiales dont huit sacres. La légende de « la Foudre » continue de grandir.

A lire aussi :

>> Bolt, la foudre du dimanche

>> Lemaitre vote Bolt

>> Bolt vs Lewis : le débat

Jérémy Bilinski