RMC Sport

Tahri a donné de la glace à Mékhissi-Benabbad

Selon l’entraineur de Mahiédine Mékhissi-Benabbad, Zouhir Foughali, il n’existe aucune animosité entre son élève et l’autre porte-drapeau du 3000m steeple français, Bouabdellah dit Bob Tahri.

« Les relations sont bonnes, tout à l’heure il est venu me voir, il m’a raconté ce que Mahiédine lui avait dit, il l’a rassuré, il l’a réconforté, il lui a donné de la glace. Franchement, ce qu’il a fait, c’est appréciable. En compétition ils ne se font pas de cadeau, mais en dehors il n’y a pas de problème, ils discutent, ils prennent l’avion ensemble. Personnellement, je connais Bob depuis des années, il m’a conseillé quand Mahiédine était junior. Je suis son premier supporteur, il y a Mahiédine et il y a Bob. [-] Il est capable de faire la médaille d’or, il a un potentiel à 8 minutes voire moins. Si tout va bien, il devrait faire un podium. » Après le titre de vice-champion olympique de son cadet, Bob Tahri avait pourtant déclaré « ne pas avoir d’atomes crochus » avec son jeune rival. « C’est le leader du demi-fond français, il a fait vice-champion olympique, expliquait Tahri, le 14 septembre 2008, à la Finale du Grand Prix à Stuttgart, en clôture de la saison d’athlétisme. Je n’ai rien à lui reprocher. Des fois vous avez des atomes crochus avec des athlètes. Pas là. C’est quelqu’un qui a un grand talent. Il peut progresser vite et fort. Il a l’avenir pour lui. Ce n’est pas parce qu’il est vice-champion olympique ou qu’il est devant moi que je vais abdiquer. »

La rédaction-Intégrale Athlétisme