RMC Sport

Tamgho, graine de star

Teddy Tamgho

Teddy Tamgho - -

Sacré champion du monde du triple saut dimanche à Moscou, Teddy Tamgho a vu sa popularité monter en flèche auprès du grand public. A 24 ans, le Parisien semble entrer dans une nouvelle dimension médiatique.
-
- © -

Teddy Tamgho a parfaitement choisi son moment. Pour réussir le meilleur saut de sa carrière (18,04m), synonyme de premier titre de champion du monde en plein air. Et pour se faire un nom auprès du grand public. Un dimanche après-midi du mois d’août, en direct sur une chaîne gratuite, au bout d’un concours au suspens hitchcockien : rien de tel pour entrer directement dans les foyers, même des moins initiés à l’athlétisme. « Ça me fait plaisir que quelqu’un qui a grandi à Sevran et qu’on voit à la télé soit champion du monde. Bien sûr que c’est une fierté pour tous les jeunes ici », souligne Mohamed Dehmej, animateur à la ville de Sevran. « Ceux qui habitent là sont fiers de lui. C’est la première fois qu’il y a un champion du monde dans notre cité », lance fièrement Loubna, une jeune enfant de la ville de Seine-Saint-Denis.

Même sa suspension d’un an (dont six mois avec sursis) fin 2011, pour violences sur une athlète, ne semble pas ternir son image. Cette affaire, qui a beaucoup fait parler dans le petit monde du sport français, est même inconnue de la majorité du grand public. « Sachant ce qu’il a fait avant, ce n’est peut-être pas forcément un très bon exemple de vie mais si le côté sportif peut rattraper ça. Les jeunes peuvent prendre exemple sur l’aspect sportif et laisser de côté le reste », estime de son côté Clara, une jeune joggeuse.

Riner : « Depuis le temps qu'on l'attendait ! »

Si Tamgho a donc fait un bond dans le cœur du public au niveau de la popularité, il n’a fait que l’entretenir auprès de ses collègues athlètes. « On était dans les tribunes pour l’encourager, explique Mahiedine Mekhissi, en bronze sur 3000m steeple à Moscou. Ça fait plaisir qu’il ait pu remporter cette médaille d’or et d’entendre la Marseillaise dans le stade. C’est ce qu’il nous manquait. Il est champion du monde, avec le record de France et en passant les 18m. Je n’ai pas eu le temps de le féliciter parce qu’après il avait plein de choses à faire. C’était magique, exceptionnel. Je suis content parce qu’il revient de loin. Il a eu deux ans de blessure, il a galéré. Il est revenu beaucoup plus fort. »

Même loin des tartans, Tamgho fait l’unanimité. « C’est beau, depuis le temps qu’on l’attendait, s’enthousiasme Teddy Riner. C’est vraiment bien, surtout qu’il a fait une super performance. Je suis super content pour lui, surtout qu’on était ensemble au bâtiment des mineurs à l’INSEP. On se côtoie depuis très longtemps. Etre champion du monde, je sais ce que c’est et je suis super content pour lui. En espérant qu’il en ait d’autres et qu’il ira aux JO 2016. » Jeune, populaire, un caractère bien trempé et l’avenir devant lui, Tamgho à tout pour plaire. Le public est déjà conquis, les publicitaires ne devraient pas tarder à succomber.

A lire aussi :

>> Tamgho, l'or du renouveau

>> Tamgho : « J’ai réalisé mon rêve »

>> Un bilan en demi-teinte pour les Bleus

Le titre de l'encadré ici

|||

Tamgho mardi dans l’Intégrale Sport

Teddy Tamgho sera l’invité exceptionnel de l’Intégrale Sport ce mardi sur RMC, à partir de 18h. Le champion du monde du triple saut reviendra sur son sacre à Moscou et répondra aux questions des auditeurs. Le standard sera ouvert au 32 16.

AA avec PF et NP