RMC Sport

Diagana : « C’est ça le marathon ! »

Un marathon plein d'émotions

Un marathon plein d'émotions - -

Le marathon de Paris 2013 s’est achevé dimanche par les victoires du Kenyan Peter Some et de l’Ethiopienne Boru Tadese. L’équipe de RMC Running était tout au long des 42,195 km et a récupéré vos témoignages à l’arrivée de ce qui est aussi une grande fête populaire.

Sans surprise, le marathon de Paris a fait la part belle au Kenya et l’Ethiopie chez les favoris ce dimanche. Pour sa 37e édition, l’épreuve a sacré Peter Some (Kenya) chez les hommes alors que, chez les femmes, Boru Tadese (Ethiopie) est montée sur la plus haute marche du podium avec un nouveau record à la clé (2h21’06’’).

« Cela va plus vite de faire Champs-Elysées-Avenue Foch en courant qu’en voiture ! » Sur Twitter, les gens étaient d’humeur joyeuse dimanche matin au départ. Partie dans des belles conditions, la course s’est déroulée sans encombre et comme prévu, RMC Running a posé ses micros après la ligne d’arrivée pour faire un bilan avec les membres du Team RMC Running. « Je suis vraiment heureux ! Cela restera comme l’une des plus belles journées de ma vie !, exclame Jeff, néophyte de la distance mais qui en a bien profité. Je viens d’Aix-en-Provence et je ne connaissais pas Paris, donc j’ai pu visiter un peu. J’ai eu beaucoup d’émotions quand j’ai franchi la ligne. J’ai laissé le plaisir m’envahir… »

Les émotions, voilà tout ce que recherchent les participants, selon notre consultant Stéphane Diagana. « La beauté du marathon, c’est que c’est une aventure, explique l’ancien champion du monde du 400m haies. On voit des gens qui crient, qui pleurent et qui lèvent les bras et puis l’instant d’après ils sont au sol parce qu’ils n’en peuvent plus ! C’est ça le marathon ! » Marc Raquil, ancien champion d’Europe du 400m, a lui couru le marathon pour l’Association Mécénat Chirurgie Cardiaque. Et pour lui, certains coureurs ne blaguent pas : « C’était marrant parce que, à un moment, on s’est fait rattraper par les Kenyans. On s’est accroché et là, on s’est rendu compte de l’allure qu’ils mènent quand ils nous mettent 300 mètres … »

Entre compétition et esprit de famille

Parce que oui, il ne faut pas oublier non plus que pour certains coureurs, cette course est une échéance importante ! Pour rappel le vainqueur empoche la modique somme de 50 000 euros ! Pour d’autres, comme Benjamin Malaty (premier Français pour la deuxième année de suite), cette course conditionne le reste de sa saison : « Je suis qualifié pour les championnats du monde de Moscou cet été. Journée superbe, les gens étaient au rendez-vous. C’est bien de faire le marathon en France ! On est soutenu et cela compense les difficultés du marathon. »

Bénéficiant de conditions climatiques idéales, le marathon de Paris 2013 aura battu de nombreux records (affluence, participants et chrono) et a fait le bonheur de nombreuses personnes venues de la France entière. Nicolas savoure ce premier marathon : « Je me sens très fatigué, mais je suis très content. Pour un premier marathon, je n’ai que de bonnes sensations. Je me demandais comment j’allais faire pour courir les derniers kilomètres. C’est dans la tête et on serre les dents, les gens nous encouragent, c’est super ! »

Stéphane Diagana tient lui aussi à remercier le public de s’être déplacé aussi nombreux : « C’est bien de voir de plus en plus de monde. Le public est primordial ! On est encore loin des autres marathons comme New York ou Londres mais cela montre qu’en France, le phénomène prend de l’ampleur. C’est génial ! » Pas de doute, le marathon de Paris fait aujourd’hui bien partie des plus grands.

A lire aussi :

--> Handisport : Lemonnier vainqueur !

--> Tadese en patronne

--> Retrouvez toutes les courses sur RMC Running