RMC Sport

Doucouré : « Etre patient »

-

- - -

Absent de la Coupe d’Europe à Annecy, Ladji donne rendez-vous vendredi prochain au meeting de Villeneuve-d’Ascq.

Ladji, qu’est-ce qui vous a poussé à ne pas prendre part à la Coupe d’Europe ce week-end ?
C’est très simple, je n’ai pas le meilleur temps français. Il est donc logique que le meilleur français du moment représente l’équipe de France. Je ne vois pas pourquoi je prendrais la place de Samuel Coco-Viloin. Samuel est un mec bien, il le mérite. C’est une bonne chose de mettre un jeune sur ce type de compétition. Ca lui servira pour l’avenir. Il y a quelques années, quand je suis rentré en équipe de France, j’ai subi cette loi de l’ancienneté contre la jeunesse. Malgré le meilleur temps sur 200 m, je n’avais pas été pris pour la Coupe d’Europe. Ca ne m’avait pas plu. Je ne vois donc pas pourquoi je ferais subir ça à Samuel.

Dimanche dernier, à Sotteville, vous avez soulevé un vent de panique en effectuant votre rentrée en 13’’64…
Je ne panique pas parce que je sais en j’en suis dans ma préparation. Le résultat est logique puisque je n’avais pas encore fait de spécifique. Les chronos, je ne peux pas les inventer. Et puis je vais vous dire une chose. Chaque année, quand je recommence à recourir, je tourne autour de 13’’60. La seule différence, c’est que ces chronos, je les réalise à l’entraînement. Donc personne n’est au courant que je tourne en 13’’60 ou 13’’70. Là, je l’ai fait devant le grand public. Comme on n’a jamais l’habitude de me voir courir aussi lentement, tout le monde panique. Ce n’est pas nouveau, je suis un diesel. Je grappille les dixièmes au fil des courses.

Vous êtes donc en train de nous dire que ce meeting était un entraînement ?
Exactement. Ce meeting représentait pour moi deux séances d’entraînement. Je l’avais pourtant dit les jours précédents mais tout le monde avait focalisé sur le fait que je retrouvais le nouveau recordman du monde (Robles en 12’’87). Je ne suis pas fou, je sais bien que je n’ai pas les jambes actuellement pour réaliser un tel chrono.

Quel a été votre programme depuis votre retour de Sotteville ?
J’ai commencé le travail de haies et je vois déjà le changement en quelques jours. Je suis vraiment satisfait. Normalement, je devrais aller beaucoup plus vite vendredi prochain à Villeneuve-d’Ascq. Je suis confiant, je dois juste retrouver le rythme du 110 m haies. La machine doit se remettre en route. Aujourd’hui, j’ai vraiment la dalle ! Mais je dois me montrer patient, la préparation mise en place doit me permettre d’arriver au top pour Pékin. A moi de me montrer patient.

La rédaction