RMC Sport

L’athlétisme privé des JO de Rio ?

Les épreuves d'athlétisme pendant les JO de Londres

Les épreuves d'athlétisme pendant les JO de Londres - AFP

Deux jours après la suspension de la Russie de toute compétition par l’IAAF, un membre de la commission de l’AMA (dont le rapport est à l’origine du scandale) évoque la possibilité de voir l’ensemble de l’athlétisme suspendu à son tour ! Et donc absent des prochains Jeux Olympiques.

Et si l’IAAF tenait le rôle de l’arroseur arrosé ? Deux jours après avoir suspendu la Russie de toute compétition, la Fédération internationale d’athlétisme pourrait elle-même se retrouver « victime » du rapport de la Commission indépendante de l’Agence mondiale antidopage (AMA) dévoilé lundi. Après un premier volet qui a fait chuter l’athlé russe avec des accusations de « dopage organisé », la deuxième partie du rapport – dont la publication est prévue avant la fin de l’année – pourrait en effet recommander une suspension de l’IAAF de toute compétition. Avec en conséquence une possible absence de l’athlétisme aux Jeux de Rio en 2016 !

« Nous avons dû garder des informations sur l’IAAF secrètes »

« Cela pourrait être l’une des recommandations de la seconde phase du rapport, a expliqué Richard McLaren, membre de la commission de l’AMA, au média australien ABC NewsRadio. Nous n’avons pas révélé nos résultats et conclusions sur l’IAAF à cause des enquêtes en cours mais nous le ferons dans le prochain rapport. Nous avons dû garder des informations sur l’IAAF secrètes pour ne pas risquer de faire capoter les procédures judiciaires. Pas la peine d’en dire plus pour le moment. » Pour rappel, une investigation française pour corruption et blanchiment d’argent met en cause Lamine Diack, l’ancien président de l’IAAF, et plusieurs autres officiels de l’organisme qui gère l’athlétisme planétaire.