RMC Sport

La malédiction Liu Xang

Liu Xiang

Liu Xiang - -

Victime d’une chute lors des séries du 110m haies, Liu Xang ne défendra pas ses chances en demi-finales mercredi. Une nouvelle désillusion pour le champion olympique 2004, déjà non partant devant son public il y a quatre ans.

C’est d'ores et déjà l’une des images marquantes de ces JO 2012. Peu avant midi, Liu Xiang s’élance pour la sixième et ultime série du 110m haies, épreuve dont il est l’un des grands favoris. Couloir 4, le champion olympique de 2004 s’engage sur la première haie. Et là, un vacarme s’abat sur le stade olympique de Londres. Le pied du Chinois a heurté la haie. Liu s’écroule. Une terrible image. Seul sur la piste, le hurdleur de 29 ans voit filer ses concurrents. Comme en 2008 sur ses terres pékinoises, il ne passera pas un tour. Réconforté par ses adversaires. Il sortira du stade sur une chaise roulante, après avoir embrassé symboliquement la dernière haie. Sous l’ovation sur stade olympique.

Encore sous le choc, les Chinois encaissent. L’athlète était d’ailleurs la cible de tous les regards des médias chinois. Une cinquantaine de journalistes guète le hurdleur à sa sortie de l’infirmerie. L’organisation a renforcé le service d’ordre de bénévoles avant de finalement… leurrer l’assistance. Liu est en effet passé par un autre chemin afin d’éviter les objectifs des caméras et autres appareils photos et de ne pas à avoir à répondre à la moindre question. « C’est une tragédie pour toute la Chine, souffle Yankte, journaliste chinois. C’est l’athlète le plus connu dans le pays et le sportif le plus important de la délégation. C’est très triste pour nous. Après 2008, c’est un nouveau drame. »

Le même dossard qu’à Pékin

Il y a quatre ans dans son pays, la pression sur ses épaules était énorme et Liu avait abordé les JO blessé à un tendon d’Achille. Malgré l’attente du public, il avait dû renoncer juste avant son départ en série. En Chine, c’était l’incompréhension totale. Quatre ans après, Liu Xiang manque donc encore son rendez-vous avec l’histoire dans des conditions presque aussi douloureuses. Terrible. « C’est pareil, tranche Yankte. La pression est trop forte pour lui ici aussi. S’il n’a pas de pression, il pourra continuer. » Engagé un peu plus tôt, le Français Dimitri Bascou a une autre analyse : « A mon avis, il n’était pas en forme. Cela fait deux mois qu’on ne l’a pas vu. Il a des pépins musculaires. Il n’a pas pu être là aujourd’hui. C’est dommage pour lui. »

Après des années de galère, Liu Xang semblait pourtant sur le bon chemin. Pour ses débuts lors de la Ligue de Diamant, il s’impose en 12’’97 à Shanghai devant David Oliver et Jason Richardson, réalisant pour la première fois depuis 2007 un temps sous la barre des 13 secondes assorti de la meilleure perf mondiale de la saison (dépassé depuis par Aries Merritt). Puis, il égale le record du monde à Eugene en juin (12’’87) avant de voir son temps effacé en raison d’un vent supérieur à l’homologation. C’est finalement la poisse qui poursuit le plus grand champion chinois de tous les temps. Et s’il n’était pas superstitieux jusqu’à présent, ce nouveau coup dur risque de lui faire changer d’avis. Comme à Pékin, c’est avec le numéro 1356 qu’il s’était engagé dans cette course. Avec les mêmes résultats.

Le titre de l'encadré ici

Doucouré rattrapé par les bretelles|||

Bonne nouvelle pour les Français du 110m haies. Ladji Doucouré, qui avait été éliminé à l’issue des séries après sa décevante 4e place en 13'’67, a  finalement été repêché pour les demi-finales. Les juges ont estimé qu’il avait été gêné par la chute d’un adversaire. Doucouré rejoint Garfield Darien et Dimitri Bascou, déjà qualifiés.

Pierrick Taisne à Londres