RMC Sport

Lavillenie, des JO au DécaNation

Renaud Lavillenie

Renaud Lavillenie - -

Première manifestation d’athlétisme post-JO, le DécaNation démarre aujourd’hui à Albi avec un plateau relevé. Surfant sur la vague olympique, Renaud Lavillenie, Mahiédine Mekhissi ou Justin Gatlin seront les stars de la compétition.

A peine les Jeux Olympiques terminés et revoilà les athlètes français et internationaux prêts à en découdre. Nous ne sommes plus dans la capitale anglaise, mais bien à Albi, chef-lieu du Tarn, où se déroule aujourd’hui le DécaNation. Comme l’annonce le slogan « L’athlé devient un sport d’équipe », il s’agit à l’instar des Jeux Olympiques d’une compétition par pays. Seul le nombre d’épreuves (26 pour les JO contre 10 pour le DécaNation) et surtout de délégations engagées (5 ici au lieu des 204 présentes à Londres) change.

Qu’importe le nombre, puisque la qualité demeure elle bien présente, avec des têtes d’affiche de premier choix telles que le récent médaillé de bronze sur 100m à Londres, l’Américain Justin Gatlin où le sprinteur anglais Dwain Chambers, mais aussi le champion olympique de saut à la perche Renaud Lavillenie et le coureur de demi-fond Mahiédine Mekhissi (en tant que spectateur) médaillé d’argent du 1500m. Un riche panel qui réjouit André Giraud, vice-président de la fédération d’athlétisme : « On surfe sur une vague JO, que ce soit pour les athlètes français ou étrangers. Quelques jours après les Jeux, c’est extraordinaire de pouvoir réunir autant de médaillés. »

Un fort engouement populaire

Huit délégations devaient initialement s’affronter dans le Tarn. Mais suite aux forfaits de la Chine, de l’Italie, de l’Afrique du Sud et du Royaume-Uni, elles ne sont plus que cinq en piste : l’Allemagne, les Etats-Unis, la Russie, l’Ukraine et deux équipes de France. Mais s’il y en a bien un qui ne fera pas faux bon, c’est bien le public d’Albi qui affiche un engouement très fort pour l’évènement. Près de 5000 personnes sont attendues au Stadium Municipal (qui compte 8000 places assises), et 4000 billets ont déjà trouvé preneur. Une ferveur qui se voit également dans la cité tarnaise : « La ville vit au rythme de l’athlétisme, raconte Michel Franques, adjoint aux Sports à la mairie d’Albi. Tous les commerçants se sont mobilisés. Depuis plusieurs jours, des animations ont lieu ici ou là. C’est vraiment la fête de l’athlétisme qui se déroule à Albi. »

Une fête qui se veut le lien entre la Grande-Bretagne et le Brésil, qui accueillera les prochains Jeux Olympiques. Après les animations qui débuteront dès 16 heures, les choses sérieuses commenceront elles à 17h20 avec le lancer du marteau masculin, pour finir en apothéose avec le 100m. De quoi poursuivre encore un peu la magie londonienne.

Anthony Tallieu avec W.T