RMC Sport

Lavillenie : « Je peux sauter 5m90 »

Renaud Lavillenie

Renaud Lavillenie - -

Double vainqueur du concours du saut à la perche dans l’antre du Stade de France (2009, 2010), l’athlète clermontois vise la passe de trois ce soir lors de ce meeting Areva. Après un début de saison hésitant, Renaud Lavillenie a l’ambition de s’imposer au-delà de 5m90.

Renaud Lavillenie, vous semblez moins facile cette année. Comment-expliquez vous ces moins bonnes performances ?
Je ne connais pas une saison chaotique. Le truc, c’est que vous avez été habitués à ce que je gagne facilement. Mais des saisons comme celles que j’ai connues sont très rares.

Donc vous n’êtes pas inquiet….
Non. Pour moi, cette année est normale. Ma préparation se passe très bien et je me base uniquement sur les compétitions du mois de juillet. Le championnat du monde de Daegu ((27 août au 4 septembre, Ndlr), c’est ma priorité. Mais je le répète, tout va bien pour moi…

Quel sera votre objectif lors de cette nouvelle édition du meeting Areva ?
Je veux continuer à monter en puissance. J’ai un bon plateau et les meilleurs mondiaux sont là. J’espère profiter d’une belle bagarre afin de continuer à trouver mes repères sur des barres intéressantes. Mais comme les deux dernières années, je veux goûter de nouveau à la victoire au Stade de France. C’est pour ça que je ferai mon maximum pour aller chercher un troisième succès.

« Je ne pense pas aux JO de Londres »

Ce soir, quels seront vos principaux adversaires ?
En fait, je suis presque surpris de voir que je suis le seul à avoir franchi 5m80 cette saison. Sachant que je n’ai pas été excellent dans la régularité, c’est étonnant. Mais on est à peu près tous dans le même cas. On monte en puissance dans notre préparation.

Qu’est-ce qui pourrait vous empêcher de gagner au Stade de France ?
Alors ça, je ne sais pas (rires)…. De mon côté, j’espère être capable de sauter 5m90. A Lausanne, je n’en étais pas loin (il avait franchi 5m88, Ndlr). Il a manqué juste quelques petits réglages. Je peux viser cette barre. Mais avant tout, la priorité sera d’abord la victoire parce que je préfère gagner que finir troisième avec 5m80. Là, on est dans un meeting Diamond League. Je viens de reprendre la tête et je n’ai pas envie de la perdre tout de suite. C’est important pour les repères…

Justement en parlant de repères, est-ce que vous pensez déjà au JO de Londres ?
Non. Les Jeux, c’est la saison prochaine. Ce qui me préoccupe, ce sont les championnats du monde. Ils sont seulement dans deux mois. En ce moment, c’est la seule chose qui m’intéresse.