RMC Sport

Le running, au bonheur des dames

Les femmes nouvelles muse de la course

Les femmes nouvelles muse de la course - -

Le 26 mai prochain, Nike donnera le départ de sa première course exclusivement féminine baptisée We Own The Night. Pour s’y préparer, les 5000 engagées ont la possibilité de suivre un programme d’entraînement original et adapté. Un menu à la carte pour des femmes de plus en plus prises en considération par les organisateurs et autres marques de running.

Pour sa première course exclusivement réservée aux femmes, Nike a décidé de frapper un grand court. Pour plaire à toutes ces dames de plus en plus fans de running, l’équipementier américain a déniché un parcours attractif de 10 km en plein cœur du XIIIe arrondissement de Paris. Un tracé de choix qui permettra aux 5000 engagées d’emprunter les quais de Seine, de passer devant la bibliothèque François Mitterrand ou encore de fouler les plus belles avenues parisiennes.

Pour inciter un maximum de femmes à aller de l’avant, la marque à la virgule a concocté un programme d’entraînement sur-mesure. Principale originalité ? Les sessions de coaching se feront de nuit et un peu partout dans Paris. Dans une ambiance branchée et afin d’être opérationnelles le Jour J, les participantes auront l’embarras du choix puisque de multiples séances d’entraînement leur seront proposées tout au long du mois de mai. Au programme, donc, séances personnalisées avec des coaches et conseils à la carte.

Les nouvelles coqueluches du running

Mais Nike n’est le premier à se positionner sur ces courses destinées aux seules femmes. Depuis une petite dizaine d’années déjà, plusieurs organisateurs ont pris ce virage. A commencer par La Parisienne, qui a ouvert la voie en 1997 (22 000 participantes l’an passé). Puis des courses comme Odysséa (dont les bénéfices vont à la lutte contre le cancer du sein), La Marseillaise des femmes (à Marseille) ou encore l’Eco Trail de Paris qui propose une course en binôme mère-fille. Autant de courses dont le succès populaire n’est plus à démontrer.

Mais comment expliquer les raisons d’une telle affluence à chaque course ? La recette est simple. Oubliez les performances, l’obsession du chrono. Ces dames privilégient le bien-être et le plaisir avant tout. Et se laissent séduire, surtout, par des courses aux formats adaptés, et dont les organisateurs prennent en considération un rythme pas toujours facile à adapter au sport-loisir.

A lire aussi :

- Comment préparer les courses verticales ?

- Que boire ou manger après une course ?

- Urban Trail : mode d'emploi