RMC Sport

Lemaitre : « Il va y avoir des changements »

Christophe Lemaitre

Christophe Lemaitre - -

Après des JO de Londres décevants, Christophe Lemaitre entame la dernière ligne de sa saison. Au programme : un 200m de gala, ce vendredi soir à Bruxelles, face à Yohan Blake. Puis un 100m, ce dimanche à Rieti (Italie), contre son compatriote Jimmy Vicaut. Deux courses pour le plaisir avec la saison 2013 déjà en tête.

Christophe, quelques semaines après ces JO de Londres et avec un peu plus de recul, quel bilan tirez-vous de vos Jeux ?

Il faut dire ce qui est : je n’ai pas atteint mes objectifs. Il n’y a pas de médaille, donc c’est une déception. D’ailleurs, ça restera toujours une déception. Et ce, même s’il y a eu beaucoup d’engouement autour de ces Jeux Olympiques de Londres.

Pourquoi est-ce une si grande déception que cela ?

Je n’ai fait que 6e (sur 200m, ndlr)... Ce n’est pas l’objectif que je m’étais fixé avant de partir pour Londres. Mais voilà, il m’a manqué des choses pour y arriver.

Cet échec vous sera-t-il bénéfique pour la suite de votre carrière ?

Oui, je le pense. Il va falloir analyser ce qui n’allait pas, en discuter et ensuite, régler le problème. Mais je pense qu’il y aura des changements dans ma préparation.

En matière de préparation, justement, avez-vous l’intention de vous inspirer des Jamaïcains, des Américains et intensifier vos séances d’entraînement ?

Ça sera à voir, c’est une possibilité... Mais si on pense que c’est nécessaire, on va le faire.

Pourquoi avoir fait le choix de vous aligner à Bruxelles et Rieti ?

Parce que j’avais envie de courir. Tout simplement…

Avec l'envie de vous venger, chronométriquement parlant ?...

Non, il n’y a pas spécialement d’esprit de revanche par rapport à ce qui s’est passé à Londres.

D’un point de vue chronométrique, justement, qu’attendez-vous de ces deux meetings ?

Je n’en attends rien. Je veux juste courir pour le plaisir, me donner à fond, me défouler et surtout, courir avec des adversaires de très haut niveau.

Pourtant à Rieti, vous avez toujours réalisé de très belles performances...

C’est vrai que la piste est rapide à Rieti. J’ai fait d’anciens records de France là-bas (9''98 puis 9''97 en 2010), des chronos sous les "10" aussi. Mais comme je vous l’ai dit, je n’ai pas d’objectifs chronométriques sur ces deux meetings.

Cette saison, Jimmy Vicaut possède un meilleur chrono que vous sur 100 m (10''02 contre 10''04). Comment gérez-vous cette nouvelle rivalité ?

C’est bien qu’il soit là, Jimmy. Comme ça, au moins, je ne suis pas le seul sprinteur français à courir vite et à un bon niveau. Vraiment, c’est une bonne nouvelle pour le sprint français.

Quelle sera votre prochain grand rendez-vous ?

Ça sera les Mondiaux en Russie. Et c’est déjà en 2013…

Le titre de l'encadré ici

Diagana : « Lemaitre aura envie de reprendre le leadership »|||

Fin observateur des joutes athlétiques, Stéphane Diagana pense que Christophe Lemaitre mettra un point d'honneur, dimanche à Rieti, à s'imposer et à affoler les chronos sur 100m face à son compatriote Jimmy Vicaut. « Lemaitre aura envie de reprendre le leadership des bilans, assure le champion du monde 1997 du 400m haies. En fin d’année, on se bat aussi parfois pour ces choses-là. Maintenant, Christophe n’en fait pas toute une maladie. Si c’est Jimmy Vicaut qui est en tête des bilans, ça sera Jimmy, c’est aussi un très bon sprinteur et Christophe le sait. Mais avoir deux gars comme ça, c’est avant tout très bien pour le sprint français. »