RMC Sport

Makau, nouveau roi du marathon

Patrick Makau

Patrick Makau - -

Avec un temps de 2h 03'38'', le Kényan a effacé des tablettes le record du monde d'Haile Gebreselassie (2h 03'59'') ce dimanche lors du marathon de Berlin. Une performance qui fait de lui le favori pour les Jeux Olympiques de Londres l'été prochain.

Sur l’autoroute de Berlin, Patrick Makau n’a pas eu peur de l’excès de vitesse. Dans la capitale allemande, réputée pour son parcours rapide et sans dénivelé, le Kényan de 26 ans n’a pas traîné. En tête dès les premiers hectomètres de course, il a profité du travail de six lièvres pour boucler les 42,195 kilomètres en 2h 03’38’’, devant ses compatriotes Stephen Kwelio Chemlany (2h07’55’’) et Edwin Kimaiyo (2h09’50’’). Soit 21 secondes de moins qu’Haile Gebreselassie, le précédent détenteur du record établi en 2008.

L’Ethiopien, présent lui aussi à Berlin, n’a pu résister à l’accélération du vainqueur du jour au 27e kilomètre, s’arrêtant même pour récupérer, avant de repartir mais de définitivement jeter l’éponge 8 kilomètres plus loin. A 38 ans, le « roi Hailé » a peut-être définitivement dit adieu à ses derniers espoirs de qualification pour les Jeux Olympiques et trouvé son successeur, même s’il se refusait après la course à parler de retraite.

Marathonien depuis deux ans seulement

Londres, une échéance qui fait déjà rêver Patrick Makau, déjà vainqueur à Rotterdam l’an passé et qui perpétue un peu plus la tradition des champions kényans sur les épreuves de fond, lui qui ne s’aligne sur la mythique distance que depuis deux saisons. « Au 25e km, j'ai senti que je pouvais battre le record du monde, a-t-il confié après la course. C'est le plus beau jour de ma carrière et, si Dieu le veut, je serai champion olympique l'an prochain. » A moins d’un an de l’événement, le Kényan a en tout cas revêtu le costume de sérieux favori.