RMC Sport

Marathon de Paris : dans la foulée du benjamin de la course

Smuel Tagawa

Smuel Tagawa - DR

A J-3 du 40e Marathon de Paris, RMC Sport est parti à la rencontre de Samuel Tagawa, 19 ans, qui participe à son premier marathon et qui sera par la même occasion le benjamin de l’épreuve. Comment cet étudiant en médecine appréhende-t-il ce défi au long cours, pas vraiment destiné aux jeunes de son âge ? Interview.

Samuel Tagawa aura 20 ans en août prochain. Avant de souffler ses vingt bougies, ce jeune parisien s’est fixé l’objectif de participer et de boucler le 40e Marathon de Paris, qui a lieu ce dimanche 3 avril. Ancien basketteur aujourd’hui benjamin de l’épreuve, cet étudiant en médecine s’est confié sur sa passion naissante pour le running, sa préparation ou encore ses attentes.

Comment vous est venue cette idée de participer à seulement 19 ans au marathon de Paris ?

Pendant longtemps, j’ai joué au basket mais j’ai dû arrêter pour me consacrer aux études. Aujourd’hui, je suis en troisième année de médecine et tout se passe bien. Même si c’est dur la première année, les deux et troisième années de médecine sont un peu plus « creuses » que les autres. Du coup, j’en ai profité pour me mettre à beaucoup courir, un peu comme mon père. Et ça m’a plu directement !

L’étudiant en médecine que vous êtes n’a-t-il pas mis un peu la charrue avant les bœufs, le marathon pouvant s’avérer un peu traumatisant pour un jeune âgé de seulement 19 ans comme vous ?

Non franchement, je me prépare comme il faut. Je connais bien mon corps et je saurai m'arrêter si le besoin s'en fait sentir. Mes études en médecine m'aident à éviter toutes les blessures. Je fais toujours très attention à la moindre douleur, c'est très important de connaître son corps. Alors traumatisant je n'espère pas, mais très fatiguant oui !

Avez-vous augmenté vos charges d’entraînement en vue du marathon ?

Avant de me projeter au départ du marathon, je courais une fois par semaine et ce n’était pas des sorties longue durée. Et évidemment, quand je me suis mis en tête de participer au Marathon de Paris, j’ai triplé le nombre de séances. Sans parcourir la distance classique (42,195 km), que je ne l’ai tout simplement jamais parcourue (les marathoniens ne courent jamais 42,195km à l’entraînement, ndlr). Le 3 avril, ce sera ma première fois sur cette longueur !

Avez-vous suivi un programme d’entraînement spécifique ?

C’est bien simple, j’ai pris un programme d’entraînement de marathon sur Internet. Ce qui était intéressant dans ce programme, c’est l’évolution progressive des séances, surtout au niveau du temps. J’ai commencé par des sorties d’une 1 heure, puis 1h30, 2 heures etc. Cela m’a permis de progresser rapidement et de me présenter naturellement au Marathon de Paris.

Etes-vous prêt à aller au bout ?

Ce qu’il faut savoir, c’est que je n’ai jamais couru un seul marathon de ma vie. Après, je me sens capable de parcourir cette distance, je connais mon physique et je suis parisien. Donc le Marathon de Paris a été plutôt une évidence. A la base, je devais participer avec un ami mais il s’est pété la cheville donc je serai en solo pour cette course.

Votre objectif est-il de boucler les 42,195km ou de réaliser un certain chrono ?

La formule consacrée dit que l’important c’est de participer lors d’une course. Dans mon cas, je souhaiterais finir la course, plus que de participer. Avec mon niveau actuel, je me suis fixé un premier objectif de terminer la course en 3h30. Puis, je me suis ravisé et opté pour 3h45. Bon en tout cas, je veux finir en dessous des 4h, ça c’est sûr !

B.Duguine