RMC Sport

Pamela Anderson, de Malibu à New York

Pamela Anderson

Pamela Anderson - -

A 46 ans, la bimbo Pamela Anderson a décidé de prendre le départ du prochain marathon de New York (3 novembre). Pour l’association de soutien aux victimes d’Haiti fondée par Sean Penn, l’ancienne héroïne d’Alerte à Malibu lâche le sable californien pour le bitume new-yorkais.

Le marathon de New-York, c’est THE place to be pour tout people qui se respecte. Depuis plusieurs années, l’épreuve a l’habitude d’accueillir des stars américaines, à l’image de William Baldwin en 1992, d’Edward Norton, de Katie Holmes ou encore de Lance Armstrong en 2007. Mais le 3 novembre, c’est l’actrice Pamela Anderson qui tentera de venir à bout des 42,195km de la Big Apple. Non pas moulée dans son légendaire maillot de bain rouge, mais bien gainée dans une tenue de running en lycra. Et à en croire ses déclarations au New York Daily News, la blonde plantureuse pense posséder les arguments pour terminer cette course, réputée très violente physiquement.

« Les gens pensent que je suis folle, mais j’aime faire des choses que personne ne me croit capable de faire ! Et cette course fait clairement partie de ces choses-là. » Pamela Anderson est donc une femme de challenge. Ca tombe bien, le marathon de New York en est un sacré ! Sauf qu’il nécessite une préparation digne de ce nom et qu’à six semaines du Jour J, ce sujet ne semble pas la préoccuper outre mesure ! « Je n’ai pas encore concrètement attaqué de préparation », confie-t-elle. La bimbo la plus célèbre de la planète essaye tout de même de courir entre 8 et 16 km par jour. « Je cours sur le bitume, sur la plage, et sur d’autres surfaces. » C’est déjà ça…

C'est pour la bonne cause

Si Pamela Anderson tente ce défi, ce n’est pas sur un coup de tête, mais plutôt pour la bonne cause. L’actrice va en effet tenter de réunir 500 000 $ pour l’association de Sean Penn qui vient en aide aux victimes du séisme de 2010 survenu à Haïti. Initialement, elle devait simplement faire un « câlin » aux coureurs haïtiens, mais elle a finalement décidé de participer. « On fait toujours des choses pour les autres qu’on ne serait pas capable de faire pour soi-même. Haïti a une place spéciale dans mon cœur, et j’ai foi en mes capacités de réussite. »

Reste une inconnue, et de taille : comment va-t-elle faire pour courir une si longue distance avec ses formes volumineuses et des mensurations qui frisent le bonnet E ? « Je vais utiliser un soutien-gorge Adidas de la collection de Stella McCartney, lâche-t-elle, prévoyante. Je me sens vraiment bien en courant, il n’y a aucun problème. » Pas sûr qu’elle affirme la même chose à l’arrivée…

A lire aussi : 

>>> Marathon de Paris 2014 : c’est déjà parti !

>>> Paris-Versailles a toujours la cote

>>> Le Polyart’trottons ou courir pour la bonne cause

G.D.