RMC Sport

Petits Mud Kids deviendront grands Mud Guys

750 enfants ont goûté aux joies du Mud Kids by Fruit Shoot.

750 enfants ont goûté aux joies du Mud Kids by Fruit Shoot. - DR

Ce week-end avait lieu la 1ère édition du Mud Kids by Fruit Shoot, l’équivalent du Mud Days pour les 11-6 ans. Une première qui a régalé les 750 petits runners engagés, qui se sont pris au jeu et ont surmonté les 7 obstacles du parcours avec délectation.

Si les Mud Guys sont de grands enfants qui adorent se vautrer dans la boue et se prendre pour des « warriors » chaque année à l’occasion du Mud Day, alors que dire des principaux intéressés qui ont ça dans le sang et sont toujours partants pour faire les pitres. Mais qui, jusqu’à présent, étaient « privés » de cette récréation. Pour réparer cet impair, ASO organisait donc ce week-end sur le site militaire de la Frileuse à Beynes (78) la 1ère édition du Mud Kids by Fruit Shoot. Intégrée au programme du Mud Days, cette grande première a remporté un franc succès et enthousiasmé les petits… comme les grands avec plus de 750 participants âgés de 11 à 6 ans.

Car il fallait les voir, les parents, excités comme des puces à l’idée de voir leur progéniture épingler pour la première fois un dossard ! Puis littéralement en fusion, à encourager et à courir à côté de leur bout de chou, tout le long du parcours de 500 mètres agrémentés de 7 obstacles (bottes de paille, tuyaux, filets, pale-planches,…) que les enfants devaient reproduire deux à trois fois selon l’âge.

Tatouage « guerrier » sur le visage et bandeau de Rambo sur le front

Mais finalement, les adultes n’ont pas eu besoin outre mesure de martyriser leurs cordes vocales pour motiver les Mud Kids, qui se sont pris au jeu à fond. Et avec délectation, se roulant sans se faire prier dans quelques flaques de boue et s’imprégnant à la perfection de l’« esprit commando » inhérent à cette course thématique où seul le dépassement de soi (et le fun entre amis ou en famille) est de rigueur. Armés de leur tatouage « guerrier » sur le visage et de leur bandeau de Rambo sur le front. « C’était trop bien », résumait simplement Ilana, 10 ans, aussi emballée par la course elle-même que par l’after (« mudaille » pour chaque arrivant, tee-shirt, Fruit Shoot à volonté,…). « J’aurais bien continué et fait encore des tours » lâchait de son côté, Ethan, pas vraiment une « Mudviette » du haut de ses 6 ans et qui s’est régalé sur ce mini-parcours du combattant.

« Depuis deux ans, les Mud Guys réclamaient un parcours pour les kids, conclut Pascal Quatrehomme, le directeur du Mud Day. Nous avons craqué cette année. Plus de 750 Mud Kids ont été accueillis sur deux jours. Les retours des kids comme des parents sont très positifs. C’est de très bon augure pour les trois prochaines dates de The Mud Day Kids à savoir Nice (le 20 juin), Amnéville (le 5 juillet) et Lyon (le 6 septembre)». Le Mud Kids est bien né.

GM