RMC Sport

RMC Running : Courir en montagne, est-ce raisonnable ?

-

- - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Pendant la saison des sports d’hiver, certains peuvent être tentés par des sorties en altitude. Mais cette activité réclame quelques précautions, comme l’explique Stéphane Diagana, ambassadeur RMC Running.

Bonne santé obligatoire

« Pour ceux qui ne sont pas des runners chevronnés, la montagne n’est pas forcément le meilleur endroit pour s’y mettre. Une étude de la Société européenne de cardiologie montre qu’il y a beaucoup d’accidents cardiaques chez les touristes lors de leurs deux premiers jours en montagne. Il faut donc être prudent et en bonne santé. Ne serait-ce qu’en marchant dans une bosse, vous accélérez un peu le pas et il y a une vasoconstriction (réduction du calibre des vaisseaux sanguins) naturellement due à l’environnement. Le cœur accélère pour essayer de trouver de l’oxygène là où il est plus rare. Si vous avez déjà des facteurs de risque, ça peut être dangereux. »

Laisser un temps d'adaptation

« Même pour les gens expérimentés, il faut être prudent les deux premiers jours, le temps que le corps s’acclimate aux températures plus basses et à la raréfaction de l’oxygène. Ensuite, courir en côte peut être intéressant sur le plan musculaire. Ça protège aussi les genoux pour le ski. Mais pour quelqu’un qui est en préparation marathon, afin de la perturber le moins possible, il vaut quand même mieux aller en salle sur un tapis roulant. »

Ecouter son corps

« Lors d’une sortie en montagne, il faut que la respiration soit facile et ne pas se mettre dans le rouge. Au moins les deux premiers jours, il faut donc privilégier la marche, en étant bien à l’écoute de son corps. »

A lire aussi :

>> Comment bien courir dans le froid

>> Paris à l'heure du semi

>> RMC Running : le programme du week-end

Stéphane Diagana