RMC Sport

RMC Running : quelle est la meilleure heure pour courir ?

-

- - -

Le matin ? Ou plutôt le soir ? Difficile de connaitre le meilleur moment pour aller courir. Grâce aux conseils de Stéphane Diagana, consultant pour RMC Running, définissez vous-même votre meilleure créneau pour sortir vos baskets.

Quelle est la meilleure heure pour courir ?

« La meilleure heure pour courir, c’est celle à laquelle on peut courir. Les contraintes de l’organisation de la vie, qu’elles soient professionnelle ou familiale, font que les gens vont choisir en fonction de ça. Il y a des problèmes à courir le matin, des problèmes à courir le soir. Des gens préfèrent le matin et se disent qu’ils ont fait quelque chose avant leur journée de boulot. D’autres, au contraire, ont besoin d’un sas pour évacuer les problèmes du boulot. On transforme alors une fatigue intellectuelle en fatigue physique, qui ne va pas enchainer derrière sur le sommeil de la même façon. Il y a également ces aspects psychologiques qui entrent en compte. Des études ont été faites sur les intensités de pratique qui vont aussi favoriser le sommeil ou au contraire l’empêcher. Il faut prendre en compte tout ça. En fin de journée, si on court à une intensité très élevée, on va avoir un problème pour s’endormir. »

Faut-il forcer son rythme de course ?

« Non, il ne faut pas forcer. Cela va être favorable pour l'endormissement. Par contre, on aura moins les avantages de ces phases de sommeil profond qui sont très réparatrices. Si on force, il ne faut pas le faire trop près du moment où on va se coucher pour pouvoir laisser retomber l'adrénaline, s'endormir tranquillement et profiter des bonnes plages de sommeil. Si on dort trop, cela nuit aux qualités et à la performance sportive dans l'activité physique. »

Quel risque y a-t-il à courir le matin ?

« Il faut prendre le temps de se réveiller musculairement. Mais c’est le moment où on a le taux de cortisol au plus haut. C’est une hormone antiinflammatoire. C’est pas mal finalement. On a cet avantage-là. Mais il n’y a pas de risques. Après, il y a la question de le faire à jeun ou pas. Si on s’alimente, il faut éviter les trucs lourds. Si on ne s’alimente pas, il faut éviter les efforts trop longs et trop intenses parce qu’il y a des risques d’hypoglycémie. Dans ces cas-là, il faut partir avec une petite barre énergétique. »

Quel avantage à courir le midi ?

« Cela permet d’avoir le souci de ce qu’on mange au travail. Si on va courir, on fait attention à ce que l’on mange. Notre alimentation est moins riche en général. Et si on mange après, on ne va pas se goinfrer non plus. C’est une bonne manière de couper la journée en deux. Parfois la fatigue de l’effort vient s’ajouter à celle du repas. Mais comme le repas est un peu plus léger… Les gens ont alors le sentiment d’avoir la pêche, ne s’endorment pas devant leur écran et se sentent plus disponibles. »

La rédaction