RMC Sport

Run At Work : Courir, c’est du boulot !

L'équipe de BFM Business au grand complet !

L'équipe de BFM Business au grand complet ! - DR

Jeudi soir avait lieu sur le parvis de la Défense à Paris la 1ère édition du Run At Work (RAW). Une course, ou plutôt un trail urbain, exclusivement destiné aux « Working runners » issus du monde de l’entreprise. Récit.

Ce qu’il y a de sympa avec la course à pied, c’est qu’on ne reste jamais très longtemps seul dans son coin ou livré à soi-même. Hier simple « runner », avant de devenir « finisher », « trailer » ou encore « Mud Guy », me voilà donc désormais intégré à une nouvelle famille, celle des « Working runners ». Un baptême collectif et massif auquel ont eu droit jeudi soir 1500 coureurs sur le parvis de la Défense à Paris, dans le cadre de la première édition du « Run At Work ». Littéralement, « Courir au boulot ». Une course pensée par ASO, destinée exclusivement à ceux qui sont issus du monde de l’entreprise et qui ont des fourmis dans les jambes.

Pour faire coïncider esprit d’entreprise et valeurs collectives, chaque engagé devait être rattaché à une équipe. C’est donc sous la bannière de BFM Business, une des entités de ma maison mère (Next Radio TV), que je vais tester cette course qui finalement, va vite s’apparenter à un trail urbain voire un trail de rue.

Un parcours pas vraiment de tout repos

Par vagues successives, les participants (qui représentaient M6, EDF, Technip, Décathlon, Dalkia, Dentsu,…) s’élancent sur une boucle de 6km, qui va serpenter autour du parvis, zigzaguer entre les bassins et les terrasses de bar, slalomer entre les balises et autres rampes. Sans oublier une intrusion aussi drôle que surréaliste dans une galerie marchande (!), avant d’avoir à grimper quelques séries de marches et autres escalators. Sous les yeux parfois médusés de passants ou de décideurs, pas vraiment habitués à voir une telle population s’époumoner et s’agiter dans un tel endroit. Bref, un parcours inédit tout en relances, pas vraiment de tout repos, où mon allure au kilomètre aura du coup oscillé entre 3’10 et 6’30 au kilomètre selon les pièges à déjouer ! Vous avez dit casse-pattes ?

Délestés de leurs cravates et autres tailleurs, les « Working runners » paraissaient tout à leur joie à l’arrivée. Avec pour simple dress code et consigne d’entreprise, une tenue en lycra dernier cri et de l’énergie à revendre. Le Run At Work est bien née. Bon allez, finie la plaisanterie, on reprend le boulot…