RMC Sport

VertiGO, un défi pour atteindre des sommets

Une course atypique

Une course atypique - -

Cinquante étages, 954 marches. Tel est l’immense défi à révéler le 31 mai prochain pour une première inédite en France : monter au sommet de la Tour FIRST à la Défense, la plus haute de France qui culmine à 230 mètres de haut.

Plus vite, plus haut, plus fort. Le 31 mai prochain, l’association Sport Sans Frontières (en partenariat avec Icade et Beacon Capital Partners) crée l’événement en lançant VertiGO, la première course verticale en France. Une course où il faudra avoir le cœur sérieusement accroché, la foulée tonique et fréquente, ainsi que de bons quadriceps pour supporter la charge musculaire inhérente au défi proposé.

Ce projet est en tout point novateur en France puisqu’il permettra aux 780 mordus de course à pied (départ toutes les dix minutes par vague de 25) armés d’un sacré sens du défi, de gravir le plus rapidement possible les 50 étages et 954 marches d’escalier de la Tour FIRST, située à la Défense. Autrement dit, de grimper au sommet de la plus haute tour de France qui culmine à 230 m plus haut ! Un peu à l’image de ce qui se fait chaque année à New York depuis 1978, dans les entrailles de l’Empire State Building (86 étages et 1576 marches à gravir !).

En faveur d’une noble cause

Mais contrairement à la course verticale new-yorkaise, aussi déjantée qu’ultra éprouvante, la VertiGO made in France s’inscrit dans un très sérieux challenge international appelé « Vertical World Circuit », qui réunit sept autres épreuves du genre à travers le monde. Et est fédérée par la très officielle Fédération Internationale des Courses Verticales (International Skyrunning Federation).

En tout cas, le 31 mai, cette épreuve qui devrait faire du bruit, fera autant la part belle aux inscriptions individuelles, qu’à celles par équipes puisqu’une course réservée à toutes les entreprises (60 équipes de 4 personnes en lice) et une autre aux entreprises partenaires (60 équipes aussi) seront au programme. Pour toutes, l’intégralité des fonds collectés sera reversée aux associations Sport Sans Frontières et AT Europe qui financent des projets d’éducation par le sport.