RMC Sport

24 Heures du Mans : 17 ans après, Porsche renoue avec le succès

La Porsche Hybrid 919 n°19

La Porsche Hybrid 919 n°19 - AFP

Pilotée par Nico Hulkenberg, Earl Bamber et Nick Tandy, la Porsche 919 Hybrid n°19 a remporté ce dimanche les 24 Heures du Mans. Avec ce succès, l’écurie allemande met fin à cinq ans d’hégémonie d’Audi dans la compétition. Son 17e sacre dans la Sarthe, le premier depuis… 17 ans.

Longtemps, Audi y a cru. Au-dessus du lot depuis cinq ans, l’écurie automobile allemande se voyait bien étendre son règne sur les 24 Heures du Mans une année de plus. C’était sans compter les nombreux soucis mécaniques qu’ont rencontrés les prototypes hybrides de la marque aux anneaux tout au long de la course. Et, surtout, la qualité des Porsche, victorieuse ce dimanche avec la 919 Hybrid n°19, pilotée par l’Allemand Nico Hülkenberg, le Néo-Zélandais Earl Bamber et l'Anglais Nick Tandy.

En s’imposant devant la Porsche n°17 – qui permet au team de signer un joli doublé – le trio a surtout offert la possibilité à son écurie, avec cette 17ème victoire dans la Sarthe, de renouer avec son histoire… 17 ans après son dernier titre en terre mancelle ! C’est l’Audi R18 n°7, pilotée par les triples vainqueurs de l’épreuve Benoît Tréluyer, Marcel Fässler et André Lotterer, qui complète le podium.

Hülkenberg succède à Johnny Herbert

Cette 83e édition des 24 heures du Mans restera aussi marquée par le succès final de Nico Hülkenberg, qui découvrait cette compétition. En l’emportant, l’habituel pilote de Formule 1 chez Force India, qui retrouvera sa monoplace le week-end prochain lors du Grand Prix d’Autriche, succède à Johnny Herbert, dernier pilote de F1 à s’être imposé au Mans.