RMC Sport

24 Heures du Mans: victoire historique pour Toyota, pari réussi pour Fernando Alonso

La Toyota pilotée par Fernando Alonso

La Toyota pilotée par Fernando Alonso - AFP

La Toyota numéro 8, pilotée par Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Fernando Alonso, s'est imposée ce dimanche dans les 24 Heures du Mans. Un succès inédit et historique pour l'écurie japonaise. Le pilote espagnol de F1 a réussi son pari.

Un succès historique pour Toyota, un doublé même, au bout de sa vingtième tentative ! Depuis sa première participation aux 24 Heures du Mans en 1985, jamais l'écurie japonaise n'avait réussi à s'imposer sur le circuit mythique de la Sarthe. En l'absence des Porsche et Audi, c'est désormais chose faite, avec la victoire de la TS050 Hybrid n°8 ce dimanche, pilotée par le trio Fernando Alonso, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima, devant la numéro 7, et les deux voitures Rebellion Racing.

Alonso, un pari réussi, pour l'habituel pilote de Formule 1 chez McLaren. Un jalon de plus dans la quête de la "Triple Couronne" pour l'Espagnol, qui consiste à remporter en carrière le Grand Prix de F1 de Monaco (gagné en 2006, 2007), les 24 Heures du Mans, et les 500 miles d'Indianapolis. Ne lui manque donc plus au palmarès que la course américaine, à laquelle il a participé en 2017, mais où il avait dû abandonner pour une casse de moteur. Une triple quête que seul le Britannique Graham Hill a accompli à ce jour.

Une petite frayeur dans les stands

Au Mans, l'aventure d'Alonso a pourtant bien failli tourné court. Lors d'un passage au stand, une courte marche arrière de la voiture numéro 8 a posé question, puisque cette manoeuvre est interdite par le règlement. Mais dans un second temps, l'écurie japonaise a apporté la preuve que les techniciens avaient en réalité poussé la voiture et que le pilote espagnol n'avait pas enclenché sa marche arrière. Un coup de chaud pour le futur vainqueur, mais sans conséquence, donc, sur le résultat final.

D.W