RMC Sport

Alonso : « Dans la bonne direction »

-

- - -

Principal animateur du Grand Prix d’Europe dimanche, Fernando Alonso, constamment à l’attaque avec Mark Webber, a été récompensé de ses efforts par une deuxième place. Une satisfaction pour l’Espagnol qui confirme les nouvelles dispositions de Ferrari après un début de saison compliqué.

Fernando Alonso, vous avez été l’un des principaux animateurs du Grand Prix d’Europe. Retrouvez-vous vos sensations ?

C’était une course intéressante pour le public qui a pu suivre notre bataille avec Mark Webber (ndlr : troisième). Au début, j’étais derrière lui et j’ai essayé de rester assez proche pour essayer de tirer bénéfice des arrêts au stand. J’ai eu l’opportunité de le dépasser au milieu de la course. Sur le circuit, pas dans le stand. Il est ensuite repassé devant mais lors de notre dernier arrêt au stand, l’équipe a appliqué une très bonne stratégie. La voiture a été très performante aujourd’hui. La deuxième place est le meilleur résultat que nous puissions viser. Etre là entre les deux voitures Red Bull, c’est une très bonne chose pour l’équipe. C’est un très bon week-end avec nos deux voitures dans les cinq premiers et une très belle performance de terminer deuxième.

Vous aviez abandonné lors du Grand Prix du Canada. Etes-vous soulagé par cette deuxième place ?

Je suis très content de terminer sur le podium ici à Valence. Toute la course, nous étions sous une pression constante avec Red Bull. J’ai dépassé Mark Webber sur le circuit puis dans les stands. A ce moment-là, Vettel n’avait que trois ou quatre secondes devant nous. La voiture a fait une très bonne performance. C’est la confirmation que nous sommes dans la bonne direction. Il nous reste encore quelques marches à gravir pour gagner une course.

Pourrez-vous viser la victoire dans deux semaines à Silverstone ?

C’est un circuit pour les Red Bull. Nous devons rester humbles par rapport à ce Grand Prix et tous ses virages très rapides. Nous apporterons des nouveautés pour Silvesrtone. Mais encore une fois, nous devrons confirmer que nous sommes en progrès.