RMC Sport

Alonso : « Je reste confiant »

Fernando Alonso

Fernando Alonso - -

Cinquième sur la grille de départ du Grand Prix d’Inde, l’Espagnol reconnait les difficultés de son écurie et la suprématie des Red Bull. Et même si ses chances de titre s’amenuisent, Fernando Alonso y croit toujours.

Fernando, vous finissez cinquième des essais qualificatifs, derrière les McLaren et les Red Bull. Vous êtes à votre place ?

Nous ne pouvions pas nous battre avec Sebastian Vettel, ni avec les McLaren. Ce n’est pas toujours facile d’être à la bagarre, surtout en qualifications. Le dimanche, normalement, nous sommes beaucoup plus compétitifs. Nous allons essayer de prendre l’avantage sur les McLaren et mettre de la pression sur les Red Bull pour espérer des erreurs de leur part, un problème de fiabilité, ou encore un souci lors des ravitaillements. S’ils arrivent à partir devant, à s’échapper et à faire leur course, ce sera une très mauvaise nouvelle pour nous.

On vous a senti impuissant…

Quand nous avons eu des voitures similaires pour tout le monde, nous avons été en tête du championnat. Maintenant, nous luttons contre une voiture Adrian Newey (allusion à l’ingénieur des Red Bull). Ils (Vettel et Webber) sont premiers et deuxièmes dans toutes les courses, ce n'est pas seulement du fait de Sebastian.

Malgré ses évolutions, la F2012 reste toujours en retrait par rapport aux McLaren et aux Red Bull…

Lorsque vous n’êtes pas le plus rapide, vous avez besoin d’apporter quelque chose d’important pour le devenir. Pour cela, vous avez besoin d’une grosse mise à jour et ce que nous avons en Inde est une petite mise à niveau. Nous sommes relativement satisfaits de nos progrès, mais depuis deux semaines, les autres progressent autant voire plus que nous. Il est donc temps pour nous de travailler et mettre en place à Abu Dhabi, aux USA et au Brésil quelque chose de plus probant.

Croyez-vous encore au titre ?

Il est plus difficilement abordable pour nous maintenant. Mais je reste confiant. Je pense que nous pouvons faire une bonne course demain (dimanche, ndlr), prendre des points, en espérant en prendre plus que Sebastian. Nous allons nous battre pour le championnat du monde. Et nous allons le gagner.