RMC Sport

Alonso : « Ne pas s’arrêter là »

Fernando Alonso

Fernando Alonso - -

Vainqueur à domicile, ce dimanche, de son deuxième Grand Prix de la saison, Fernando Alonso s’est relancé dans la course pour le titre de champion du monde. Troisième derrière Räikkönen et Vettel, l’Espagnol ambitionne clairement de se coiffer de la couronne mondiale.

Fernando, quel succès !

Je crois que cette après-midi était la meilleure pour faire une belle performance. On avait beaucoup roulé ici lors des essais en février et on avait remarqué de nombreuses choses, de nombreuses stratégies de course. C’est un excellent résultat. Une victoire est le résultat d’une bonne combinaison de différents facteurs. L’un d’eux aujourd’hui était le départ, où on a été excellent. Nous n’avions pas l’espace nécessaire pour être devant au premier virage, c’est pourquoi j’ai préféré garder du KERS que j’ai utilisé plus tard. Je suis content de gagner ici mais on a encore besoin de plus de régularité dans nos courses : bonne en Australie, mauvaise en Malaisie, bonne en Chine, mauvaise à Bahreïn, bonne à Barcelone. On doit être meilleur dans les moments plus difficiles. A Monaco et au Canada, on doit absolument être sur le podium.

On vous sent ému par la standing ovation que vous a réservé le public.

Il y a une grosse différence avec une course à la maison. Vous êtes toujours heureux pour l’équipe, pour les sponsors et pour les supporters. Ici, il y a tellement de fans, ils prennent beaucoup de plaisir. Ils font beaucoup de sacrifices pour venir ici et payer le billet car la situation économique est vraiment difficile. Et avec cette victoire, tu peux leur redonner le sourire au moins pour aujourd’hui. J’espère que ça ne sera pas la dernière victoire, pour leur donner encore de la joie devant leur télévision les dimanches.

Vous relancez complètement le classement du championnat du monde. Suffisamment pour croire à la victoire finale ?

Rien n’a vraiment changé après cette victoire. Nous n’avons fait que 5 courses avec des hauts et des bas, des courses sans aucun problème où on a fini sur le podium et d’autres où ça été plus compliqué avec des soucis techniques et mécaniques. Nous savons que nous avons la voiture pour nous battre avec les meilleurs et si on le fait bien, on peut se battre pour jouer le titre pilote. Nous ne voulons pas nous arrêter là.

A lire aussi

Alonso, star à domicile

GP d'Espagne : revivez la course

Tambay : « La Ferrari est une machine de guerre »

Le titre de l'encadré ici

Rattrapé par la patrouille pour… avoir agité un drapeau !|||

Fernando Alonso agitant un drapeau espagnol à l’issue de son succès, ce dimanche, à Montmelo, voilà une image qui a ravi le public ibère et les nombreux fans du natif d’Oviedo dans les gradins. Pas le collège des commissaires de course qui ont décidé de convoquer le vainqueur du jour, ainsi qu’un membre de son écurie. Sa faute ? Avoir effectué un tour d’honneur avec ce drapeau devant les dizaines de milliers de supporters qui l’acclamait. Alonso ne risque évidemment aucune sanction sportive et sa victoire ne sera pas remise en cause. Mais la FIA devait certainement manquer de travail à l’issue du Grand Prix pour ouvrir ce genre d’enquête…

Propos recueillis par Antoine Arlot, à Barcelone